•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’emprunt hypothécaire a atteint un sommet record, indique Statistique Canada

Une passante devant plusieurs panneaux de ventes immobilières.

Les prêts hypothécaires s'élèvent à 57,2 milliards de dollars.

Photo : The Canadian Press / Nathan Denette

La Presse canadienne

Les emprunts hypothécaires ont atteint un niveau record au deuxième trimestre, alors que le montant d'argent que les Canadiens doivent par rapport à leur revenu disponible a augmenté, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Sur une base désaisonnalisée, la dette des ménages sur le marché du crédit en proportion de leur revenu disponible a atteint 173,1 % au cours du trimestre, par rapport à 172,6 % au premier trimestre, a précisé l'agence fédérale.

En d'autres termes, les ménages avaient 1,73 $ de dette pour chaque dollar de leur revenu disponible.

Cette augmentation est survenue alors que le total des emprunts sur le marché du crédit, sur une base désaisonnalisée, a atteint 63,8 milliards de dollars au deuxième trimestre, soit plus du double du montant du premier trimestre. La hausse a été alimentée par une somme record de 57,2 milliards de prêts hypothécaires, tandis que la demande de prêts non hypothécaires était de 6,6 milliards.

Le montant total de la dette sur le marché du crédit, qui comprend le crédit à la consommation et les prêts hypothécaires et non hypothécaires, s'élevait à 2533,4 milliards de dollars, dont 1741,7 milliards de dette hypothécaire et 797,7 milliards de prêts non hypothécaires.

Le ratio du service de la dette des ménages, mesuré comme le total des paiements obligatoires du capital et des intérêts sur la dette sur le marché du crédit en proportion du revenu disponible des ménages, a reculé à 13,32 % au cours du trimestre, alors qu'il avait été de 13,45 % au premier trimestre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !