•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Confinement obligatoire de 10 jours pour toute personne atteinte de COVID-19

img6416

Scott Moe conference covid saskatchewan

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lauzon

Olivier Daoust

Les Saskatchewanais qui auront un résultat positif au test de dépistage du coronavirus devront s’isoler pour une période de 10 jours, a annoncé le premier ministre Scott Moe dans un point de presse vendredi avant-midi.

NDLR :

Une version précédente de ce texte contenait une erreur de la part du gouvernement qui indiquait que les personnes non vaccinées en contact avec ceux qui obtiennent un résultat positif à un test de dépistage doivent rester à la maison pour une période de 10 jours.

Le gouvernement dit qu'il s'agit plutôt d'une période de confinement de 14 jours.

Les personnes non vaccinées en contact avec ceux qui obtiennent un résultat positif à un test de dépistage devront rester à la maison pour une période de 14 jours. Les personnes doublement vaccinées devront surveiller leur état de santé et passer un test dès l’apparition d’un symptôme.

500 000 tests rapides dès la semaine prochaine

La Saskatchewan a obtenu un million de tests rapides supplémentaires du gouvernement fédéral, dont 500 000 devraient arriver à la fin de la semaine prochaine.

La province fera appel au privé pour administrer ces tests rapides dans les écoles, les centres de soins de longue durée, les foyers de groupe et les refuges.

Le personnel de la santé, comme les premiers répondants, les pharmaciens et les dentistes, seront responsables des autodépistages.

Mobilité de la main-d’oeuvre

Des négociations sont en cours entre les syndicats et l'Autorité de santé de la Saskatchewan (SHA) avec l’aide du gouvernement, pour offrir une plus grande souplesse dans les horaires et le placement du personnel des travailleurs de la santé où la capacité des hôpitaux est en augmentation.

Le gouvernement de la Saskatchewan précise que si aucune entente n’est intervenue avant le 13 septembre, le gouvernement est prêt à adopter un décret d’urgence qui réactiverait les dispositions en vigueur le printemps dernier.

Une entente avait été conclue entre la SHA et les syndicats pour la mobilité de la main-d'œuvre. Elle a expiré lorsque l’état d’urgence a été levé.

Baisse des services non essentiels

Le gouvernement de la Saskatchewan et la SHA annoncent également la réduction des services non essentiels afin d’augmenter la capacité dans les services urgents.

Pour compenser les interruptions de services dans les hôpitaux, la SHA se tourne vers le privé pour acheter 8500 tests d’imagerie à résonance magnétique et de tomodensitométrie en plus d’en fournir 2300 pour les petits hôpitaux de la province.

Doses de rappel

La province commencera bientôt à offrir un accès généralisé aux doses de rappel pour le grand public.

Elle précise que les doses de rappel ont commencé cette semaine pour les personnes immunodéprimées et les résidents de centres de soins de longue durée.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !