•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta évalue encore 1500 demandes de bourses étudiantes de l’an dernier

Des élèves masqués sont assis à distance les uns des autres.

Il y eu une augmentation de 16 % des demandes d'aide l'année dernière.

Photo : iStock

Quelques jours après le début de la nouvelle rentrée scolaire, l'Alberta fait toujours face à des retards dans le traitement et le versement de l'aide aux étudiants de l’année dernière.

L'an dernier, 5000 demandes de bourses initialement approuvées ont finalement été considérées comme nécessitant un examen plus approfondi. Sur celles-ci, environ 1500 doivent encore être examinées.

Des étudiants, stressés par la situation, avaient commencé à tirer la sonnette d’alarme au mois de mars. Ni eux ni les établissements dans lesquels ils étaient inscrits ne recevaient de fonds.

Parmi eux, Michelle Duka, étudiante au Qcom College of Technology, qui se disait désemparée par la situation. Je ne peux pas me permettre de payer les frais de scolarité de ma poche, avait-elle déclaré à l’époque.

La majeure partie est traitée

Dans une entrevue accordée au mois d'août, le ministre de l'Enseignement supérieur de l'Alberta, Demetrios Nicolaides, s’est voulu rassurant en expliquant que la majorité des dossiers avaient été traités.

L'équipe a travaillé très dur et a surmonté les défis liés à la pandémie. Le ministre a expliqué que certaines demandes avaient changé de statut en raison du processus d’examen. La province n’a pas communiqué de chiffres à ce sujet. Je dirais que 10 à 15 % d'entre elles pourraient ne pas être admissibles en raison de données incomplètes ou de données contradictoires, estime toutefois le ministre.

Il a ajouté que les retards de l'année dernière auront probablement un impact sur les candidatures de cette année.

Je comprends les frustrations, et je remercie les étudiants pour leur patience. L'augmentation importante du nombre de candidatures a rendu le processus un peu plus difficile, a-t-il expliqué.

Augmentation des candidatures

Le ministre de l'Enseignement supérieur de l'Alberta avait déclaré au mois d’août qu'il y avait eu une augmentation de 16 % des demandes d'aide pour les étudiants l'année dernière.

Je pense que nous devons examiner de plus près ce qui explique cette augmentation, précisait le ministre.

Selon lui, la pandémie aurait pu pousser certaines personnes à vouloir retourner aux études pour se recycler. De plus, j’imagine que le passage à des cours en ligne peut contribuer à l'augmentation des candidatures.

60 jours pour faire appel

Alma Samson, étudiante au Qcom College of Technology, fait partie de ceux qui se sont vu refuser un financement alors que leur dossier avait été initialement approuvé.

L’annonce lui a été faite au mois d'août, alors qu’elle avait terminé son programme d'assistance médicale depuis le printemps.

Une lettre au sujet d'information manquante a été envoyée par courrier électronique à votre compte Alberta Student Aid vous demandant de fournir des pièces justificatives pour vérifier les informations fournies sur votre demande, dit-on un courriel qui lui était adressé par l'Alberta Student Aid.

Le courriel lui explique que son dossier est incomplet et que, en conséquence, elle n'est pas admissible et que tout financement qui n'aurait pas été fourni sera annulé.

Alma Samson et les autres étudiants dans la même situation ont été informés qu'ils avaient 60 jours pour demander une révision de la décision.

L'agent m'a dit que je devais à nouveau télécharger mes documents, avec le certificat de naissance de mon enfant, et écrire une lettre pour demander que l’on réexamine mon dossier, ajoute-t-elle.

Avec les informations de Lucie Edwardson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !