•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Philippe Schnobb quitte son poste à la STM

Philippe Schnobb portant un masque dans une station de métro de Montréal.

Le président du C. A. de la Société de transport de Montréal (STM), Philippe Schnobb

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM), Philippe Schnobb, annonce qu’il quittera son poste en décembre.

Il s’agit d’une décision personnelle et rationnelle après huit ans en poste, a-t-il indiqué, en assurant qu'elle ne découlait pas de problèmes de santé. Deux mandats, c'est de la bonne gouvernance, a-t-il résumé à l'émission matinale Tout un matin.

Philippe Schnobb préfère ainsi laisser la place à un successeur qui aura une approche différente, qui verra les choses avec un regard nouveau alors que de nombreux projets – dont le prolongement de la ligne bleue – sont en branle, avec des augmentations de coûts prévues.

C'est inévitable [les augmentations], avec la surchauffe du marché, les enjeux liés aux expropriations, mais je pense qu'il faut regarder plus loin et se dire que c'est un élément essentiel pour la mobilité, a commenté le numéro un de la STM.

Son successeur devra également trouver des stratégies pour rétablir la confiance des Montréalais envers les transports de la STM, dont l'achalandage a baissé de moitié. Rassurer les gens, c'est ça le prochain défi, a reconnu M. Schnobb, qui refuse néanmoins que les chauffeurs interdisent l'accès aux usagers sans masque.

Parcours politique et journalistique

C’est Denis Coderre qui l’a nommé à la STM lorsqu’il est devenu maire de Montréal lors de l’élection municipale de 2013.

Philippe Schnobb faisait partie de l’équipe Coderre, mais n’avait pas réussi à gagner le siège de conseiller dans le district de Saint-Jacques, dans l’arrondissement de Ville-Marie.

Cette nomination avait été sévèrement critiquée par l’opposition au conseil municipal de Montréal.

Mais après sa victoire à l'élection de 2017, la mairesse Valérie Plante a maintenu Philippe Schnobb en poste.

Avant de se lancer en politique municipale, Philippe Schnobb avait exercé le métier de journaliste à Radio-Canada pendant 27 ans. Il couvrait notamment la politique municipale.

En 2001, il avait publié Faire-part pour mariages forcés, un livre sur les fusions municipales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !