•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin pour Guertin : du hockey, des souvenirs et un brin de nostalgie pour Monsieur Laf

Un homme pose devant la glace d'une aréna.

Retrouvez l'entrevue de Jean Laframboise au TJ Otawa-Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Radio-Canada

Jean Laframboise, mieux connu sous le surnom de Monsieur Laf, a baigné toute sa vie dans le hockey, à titre de partisan, mais aussi comme employé. C’est la tête remplie de souvenirs qu’il se prépare à dire adieu à l’aréna Robert-Guertin, cette semaine.

Avec l'inauguration du Centre Slush Puppie, le nouvel aréna qui accueillera les Olympiques de Gatineau, on compte sur les doigts d'une main les derniers beaux instants de l'aréna Robert-Guertin.

Construit en 1957, il a vu se succéder des centaines de joueurs et de partisans qui partagent la même passion, celle du hockey.

M. Laframboise s'implique depuis plus d'un demi-siècle auprès de l'équipe et ses premiers souvenirs remontent au début des années 60.

Mon père m’emmenait voir les matchs, on était dans la section 12. Les bancs étaient verts et gris dans ce temps-là.

Une citation de :Jean Laframboise

Après ça, je me suis impliqué dans le hockey junior avec les Castors de Hull, raconte celui qui se souvient de presque tout depuis. Les débuts de Dan Creighton, Billy Smith dans les buts jusqu'à la performance de Larry Robinson avec les Canadiens de Montréal, il énumère tous ces moments en entrevue.

C'est avec un sentiment de nostalgie qu'il vit ses derniers moments dans l'aréna qu'il a fréquenté toute sa vie. C’est sûr que Slush Puppie est très beau, ça va être un nouveau départ, ajoute-t-il cependant.

Au fil de toutes ces années, l'amateur de hockey a été juge de but, puis préposé au banc des punitions, avant d'occuper une fonction de la plus haute importance, celle de coordonnateur de l'hébergement des joueurs pendant 20 ans. C'est à lui que revenait la tâche de loger ces jeunes hommes qui souvent quittent leurs familles et leurs coins de pays pour faire avancer leur carrière.

Ce dernier met un point d'honneur à l’implication dans la communauté. C’est de donner un deuxième chez eux à ces joueurs-là, ajoute-t-il. M. Laframboise a lui-même hébergé sept joueurs. Il est d'ailleurs resté en contact avec plusieurs d'entre eux.

En entrevue au TJ Ottawa-Gatineau, Monsieur Laf évoque son plus beau souvenir à l'aréna Robert-Guertin. Ah, il y en a plusieurs, s’exclame-t-il. La Coupe Memorial, c’est définitivement haut dans le classement, en 97.

Une équipe de hockey célèbre sa victoire du championnat de la Coupe Memorial

Le numéro 25, Martin Ménard (en bas à gauche), fête la conquête de la Coupe Memorial avec les Olympiques de Hull, en 1997.

Photo : Radio-Canada

L’ambiance qu’il y avait dans l'aréna, l’intention des joueurs d’aller jusqu’au bout, c’est ce qui l’a marqué.

En plus d’être les hôtes de la coupe, les Olympiques avaient battu à plate couture leur rival, les Hurricanes de Lethbridge, en Alberta. L’équipe, menée par Claude Julien à l’époque, l'avait emportée 5 à 1.

Je me rappelle la parade après la victoire, les rues étaient bondées de monde.

Une citation de :Jean Laframboise

Aura-t-on la chance de revoir une Coupe Memorial à Gatineau? M. Laframboise s’empresse de répondre j’espère. Ça ne se fait pas du jour au lendemain, il faut que tu impliques les joueurs pour qu’ils croient au message, qu’ils croient à la possibilité d’aller loin, ajoute-t-il.

Pour souligner l'implication exemplaire du partisan, une soirée a été organisée, en 2018, pour lui rendre hommage. Il était visiblement ému devant la reconnaissance de son travail. Tu te dis, ce que j’ai fait, les joueurs l’ont apprécié, fait-il valoir.

Jean Laframboise pose avec quatre joueurs.

Avec les Olympiques, Jean Laframboise a côtoyé beaucoup de joueurs qui ont joué dans la LNH, dont Maxime Talbot (en bas à gauche).

Photo : Olympiques de Gatineau

Mais comment se sentira-t-il, lorsque les lumières de l’aréna se fermeront pour la toute dernière fois après la partie? Je ne sais pas, je n’y ai pas pensé encore, je ne suis pas rendu là, dit-il en riant.

Pour permettre aux partisans de dire au revoir à leur aréna, l'organisation des Olympiques de Gatineau a planifié trois derniers matchs au Centre Robert-Guertin les 10, 11 et 18 septembre.

J’espère que les partisans vont venir voir les derniers matchs à Guertin.

Une citation de :Jean Laframboise

Sans l'ombre d'un doute, M. Laframboise sera présent à chacune des parties, quelque part au milieu des 1500 sièges à remplir.

Avec les informations de Mathieu Nadon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !