•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’autres stratégies nécessaires pour contrer la crise des opioïdes

Des seringues par terre.

Les surdoses mortelles sont en hausse marquée depuis le début de la pandémie.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Plusieurs stratégies doivent être mises en place pour lutter contre la crise des opioïdes qui s’est aggravée au cours de la pandémie, selon le groupe de scientifiques qui conseille le gouvernement ontarien.

Dans un rapport publié mercredi soir, le groupe d’experts sur la COVID-19 presse le gouvernement d’agir pour faire face à la hausse des surdoses depuis le début de la pandémie, en 2020.

Les surdoses d'opioïdes et la demande d’interventions médicales liées à ces cas ont augmenté de 60 % en Ontario depuis mars 2020, souligne le groupe d’experts.

Le fentanyl, les sédatifs et les stimulants sont aussi plus fréquemment trouvés lors des analyses toxicologiques de cas de surdoses fatales d'opioïdes, ce qui semble mettre en cause des drogues non réglementées dont la composition et la concentration sont imprévisibles ainsi que d’autres substances, écrit le groupe.

Le groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19 propose :

  • L’appui aux communautés pour offrir des services d’aide aux toxicomanes et de réduction des méfaits;
  • L’offre de ces services dans les refuges et les camps de fortune;
  • L'élaboration de stratégies pour réagir à la présence de drogues dont la composition est difficile à déterminer;
  • L'amélioration de l’accès à la télémédecine et aux soins à distance.

La crise touche particulièrement les sans-abri, les pauvres, les résidents des régions rurales et du Nord, les Autochtones et les personnes noires et de couleur, selon les experts.

Selon les estimations, plus de 6800 personnes seraient mortes d’une surdose de drogue en Ontario entre 2016 et 2020.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !