•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tuerie de Portapique : les travaux de la commission d’enquête avancent

Chargement de l’image

Des familles des victimes et des personnes touchées par la tragédie d'avril 2020 ont marché à Bible Hill, en Nouvelle-Écosse ce printemps pour demander des réponses à la suite de la tuerie.

Photo : CBC / Shaina Luck

La Commission fédérale-provinciale sur les pertes massives d’avril 2020 en Nouvelle-Écosse poursuit son travail. Les commissaires prévoient toujours déposer leur rapport final en novembre 2022.

Lors d’une mise à jour sur leur enquête, jeudi après-midi, les commissaires ont indiqué que la première phase – celle qui permet de déterminer ce qui s’est produit lors de la tuerie de Portapique – est encore en cours.

Au cours de la deuxième phase, ils vont procéder à des analyses plus profondes afin de déterminer les causes et le déroulement de cette tragédie. Lors de la troisième phase, ils vont plancher sur des recommandations afin d’aider à protéger la population à l’avenir.

Les audiences publiques vont débuter le 26 octobre à Halifax. La liste des témoins n’a pas encore été annoncée. La Commission ne veut pas indiquer si la conjointe du tireur ou les membres de la GRC responsables de l’opération policière seront appelés à témoigner.

Depuis sa création, en octobre 2020, la Commission a déposé près de 50 injonctions afin d’obtenir des documents, notamment de la Gendarmerie royale du Canada. Des entrevues et plusieurs visites des sites de la tragédie ont été effectuées.

Les 18 et 19 avril 2020, 22 personnes ont été tuées lorsqu’un homme vêtu d’un uniforme de la GRC a effectué une cavale meurtrière. La tuerie a débuté dans la communauté de Portapique située à 40 kilomètres de Truro.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !