•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC enquête sur la mort de la militante autochtone Diem Saunders

Elle était la sœur de Loretta Saunders, assassinée en 2014 à Halifax.

Delilah Saunders tenant un micro.

Diem Saunders à l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, le 30 octobre 2017 à Membertou, en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Au Labrador, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) enquête sur la mort, survenue mardi, de l'écrivaine inuk et défenseure des femmes autochtones Diem Saunders.

Anciennement connue sous le nom de Delilah Saunders, Diem Saunders était la sœur de Loretta Saunders, une femme inuk du Labrador qui a été assassinée en 2014 à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Le meurtre de Loretta Saunders avait incité Diem à se porter à la défense des femmes autochtones. Elle a été parmi les premières à prendre la parole lors de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Diem Saunders a également fait partie de la lutte autochtone contre le projet hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador, et a participé à des grèves de la faim contre le projet, qui a inondé de vastes étendues de terres autochtones.

Sa mère, Miriam Saunders, a confirmé dans une entrevue jeudi qu'un communiqué de presse de la GRC indiquant que l'unité des crimes majeurs de la police participait à l'enquête sur la mort subite d'une femme de 29 ans à Happy Valley-Goose Bay concernait sa fille Diem.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.