•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cailloux lancés sur Justin Trudeau : le Parti populaire suspend un de ses dirigeants

Justin Trudeau est entouré par des gardes du corps au milieu d'une foule.

Le chef libéral Justin Trudeau est escorté par la GRC après que des manifestants lui eurent lancé des cailloux lors d'un événement de campagne à London le 6 septembre.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Le Parti populaire du Canada (PPC), dirigé par Maxime Bernier, a limogé son président d'association de circonscription dans Elgin-Middlesex-London, en Ontario, à la suite d'allégations selon lesquelles il aurait lancé du gravier en direction de Justin Trudeau plus tôt cette semaine.

Les faits reprochés remontent à dimanche dernier, lorsque le chef libéral a été escorté par ses gardes du corps jusqu'à son autobus sous les huées de protestataires et une pluie de cailloux, après un événement de campagne.

Le porte-parole du PPC, Martin Masse, confirme que son président d'association de circonscription Shane Marshall a été renvoyé, en raison des allégations.

Le Parti n'a pas commenté davantage, pas plus que sa candidate locale, Chelsea Hillier.

M. Marshall n'a pas fait de commentaire non plus.

Ce dernier est anticonfinement et fréquente les cercles suprémacistes blancs, selon Peter Smith, du groupe Canadian Anti-Hate Network, qui se spécialise dans les enquêtes sur les crimes haineux.

La police de London a aussi ouvert une enquête au sujet des cailloux lancés en direction de M. Trudeau. Ce dernier n'a pas été blessé.

Avec des renseignements fournis par CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !