•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Gatineau recherche des victimes d’agressions sexuelles

L'écusson du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Le corps policier mentionne que les faits reprochés ont eu lieu dans le secteur de Hull.

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Un Gatinois de 27 ans, Sébastien Mayer, a été arrêté, puis accusé d'un chef d'accusation d'agression sexuelle. Le Service de police de Gatineau (SPVG) craint que l’homme pourrait avoir fait d’autres victimes dans la région, et peut-être même à Ottawa, un endroit où il se déplaçait « fréquemment ».

Les enquêteurs du SPVG ont reçu une plainte concernant une agression sexuelle qui aurait été commise le 28 août à Hull. Sébastien Mayer a par la suite été arrêté. Il se trouve présentement derrière les barreaux en attente de son enquête sur remise en liberté.

Portrait de Sébastien Mayer.

Sébastien Mayer est connu du SPVG pour des crimes en semblable matière.

Photo : fournie par le SPVG

Sébastien Mayer n’en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. Il est en attente d’un procès pour actions indécentes et exhibitionnisme. Il fait face à deux chefs d’accusation dans ces dossiers qui remontent à 2019 et à 2020.

Dans ces trois dossiers, les victimes étaient inconnues du suspect et semblent avoir été choisies par opportunisme, a précisé le SPVG.

Le corps policier mentionne que les faits reprochés ont eu lieu dans le secteur de Hull, plus précisément dans les districts du Manoir-des-Trembles–Val-Tétreau et de Hull–Wright.

Selon les informations transmises par la police, Sébastien Mayer serait un habitué des pistes cyclables hulloises et pourrait aussi fréquenter le district de Pointe-Gatineau et les environs de celui-ci.

Le Gatinois conduit un petit véhicule de couleur rouge en plus d’être un utilisateur actif sur des sites de rencontres.

Toute personne croyant avoir été victime de l'accusé ou ayant des informations permettant de faire évoluer cette enquête peut communiquer avec les enquêteurs du SPVG au 819 243-2345, poste 6150.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.