•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 37e Festival international de la poésie renoue avec les festivaliers

Des poèmes accrochés sur des cordes à linge, dans le parc Champlain.

Le Festival international de la poésie de Trois-Rivières, qui se tiendra du 1er au 10 octobre, rendra hommage à l'artiste acadien Herménégilde Chiasson.

Photo : Radio-Canada / François Genest

Radio-Canada

Le Festival international de la poésie de Trois-Rivières aura bien lieu cet automne, du 1er au 10 octobre, mais dans une formule plus modeste. En raison de la difficulté de voyager, il ne pourra pas accueillir de poètes étrangers. Il recevra une quarantaine de poètes, essentiellement du Québec, et le public pourra participer à plusieurs activités en présentiel.

Les organisateurs auraient pu inviter davantage de poètes qui ne proviennent pas de l’étranger, mais la logistique entourant les activités les en a contraints. Il nous a fallu réduire le nombre de poètes, parce qu’on avait trop de poètes pour le nombre de lieux à remplir, a indiqué en conférence de presse le président du Festival international de la poésie Gaston Bellemare. Certains partenaires du festival, comme les restaurants ou autres lieux d'activités, rencontrent des difficultés financières liées à la pandémie de COVID-19 et font face à un manque de main-d'œuvre. Par conséquent, plusieurs affichent des heures réduites et des journées de fermeture, ce qui a représenté un casse-tête pour l’organisation.

Les dîners, soupers et soirées poésie sont toujours au programme, au grand bonheur de Gaston Bellemare. Les gens qui viennent au festival, ici, veulent voir le poète, voir son visage quand il lit son poème. Quand tu parles d’amour à quelqu’un, tu ne fais pas ça à la télé. Selon lui, le rapport intime s’établit d’abord dans les rencontres en présentiel qui permettent de vivre l’émotion du moment.

Pour ces activités, les gens devront réserver par le site du Festival international de la poésie de Trois-Rivières. En accord avec les mesures sanitaires imposées par Québec, le port du masque et le passeport vaccinal seront exigés pour fréquenter les différents lieux du festival.

Pour nous, cette année, il faut protéger les poètes, protéger notre public, protéger tout le monde, les gens qui travaillent pour nous, de façon à ce qu’ils n’attrapent pas le virus.

Une citation de :Gaston Bellemare, président du Festival international de la poésie

De nouveaux partenaires

En plus de Ciné-Campus, de nouveaux partenaires se joignent au Festival international de la poésie. C'est le cas du Salon du livre de Trois-Rivières qui offrira, par l'intermédiaire de sa plateforme, une nouvelle activité intitulée Poésie avant d'aller au lit tous les soirs du festival, à 19 h.

De plus, une série de dix émissions radiophoniques intitulée Entre les pages...du jazz sera présentée à l'antenne de CFOU, la radio universitaire de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Pour sa part, la salle Anaïs-Allard-Rousseau accueillera l’écrivaine et actrice autochtone Natasha Kanapé-Fontaine. De plus, le jeune public ne sera pas en reste. La poète acadienne Édith Bourgeois ira à la rencontre d'écoliers dans leur classe.

Avec les informations de Josée Bourassa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !