•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pompiers mexicains quittent la Colombie-Britannique

Des pompiers mexicains en Colombie-Britannique.

Des pompiers mexicains luttent contre les feux de forêt en Colombie-Britannique depuis juillet.

Photo : BC Wildfire Service/Twitter

Radio-Canada

Des dizaines de pompiers mexicains venus aider à combattre les feux de forêt en Colombie-Britannique quitteront la province au cours du week-end pendant que le nombre d'incendies diminue.

Au total, 98 pompiers et 3 membres du personnel de soutien quitteront la province.

Avoir des membres aussi bien formés et déterminés a été d’un énorme soutien, souligne Jean Strong, du service de lutte contre les incendies, BC Wildfire. Les équipes mexicaines sont très disciplinées et très utiles aux côtés des nôtres sur le terrain.

Les pompiers en provenance du Mexique ont contribué à la maîtrise d’incendies dans l’Okanagan, notamment celui de Nk'Mip, qui est maintenant maîtrisé et n'est plus considéré comme un feu de forêt important.

Ils rentreront chez eux ce week-end pour un repos bien mérité, dit Jean Strong.

L'équipe de pompiers mexicains en photo de groupe.

L'équipe de pompiers mexicains a été d'une grande aide, selon BC Wildfire.

Photo : BC Wildfire Service/Twitter

Une situation plus calme

Il reste environ 2500 pompiers et autres travailleurs sur le terrain. Ils combattent 209 incendies, dont seulement 5 sont considérés comme menaçants.

Les équipes australiennes ont quitté la province il y a deux semaines et les membres des Forces armées canadiennes sont partis le 5 septembre.

Nous commençons vraiment à voir les fruits de nos efforts, se réjouit Jean Strong.

Il y a vraiment un sentiment de soulagement. Nous ne sommes pas complètement sortis du bois et il y a encore beaucoup de travail à faire, en particulier avec ces incendies plus importants, mais nous ne voyons pas de croissance menaçante des feux comme nous l’avons vu pendant une grande partie de la saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !