•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les activités parascolaires déjà suspendues dans les écoles à Toronto

De jeunes élèves et leurs parents arrivent à l'école.

La rentrée a eu lieu le 9 septembre dans les écoles du Conseil public anglais de Toronto.

Photo : CBC/Paul Smith

Radio-Canada

En pleine semaine de rentrée à Toronto, la santé publique recommande la suspension des activités parascolaires jusqu'à nouvel ordre face à la hausse des cas de COVID-19 dans la métropole.

Le retour en classe avait lieu mardi dans les écoles françaises de la Ville Reine, alors que la rentrée a lieu jeudi pour les élèves du Conseil public anglais de Toronto (TDSB).

Le TDSB a d'ailleurs prévenu les parents que ses écoles n'offriraient pas en septembre d'activités parascolaires, de sorties ou de sports de contact impliquant des élèves de différents groupes, comme recommandé par la santé publique.

Le conseil francophone Viamonde dit suivre lui aussi les consignes des bureaux locaux de santé publique. Conformément aux dernières informations reçues, nous privilégions pour l'instant les options virtuelles dans les régions de Toronto et de Windsor-Essex, explique la directrice des communications de Viamonde, Julie Vanghelder.

En revanche, dans les autres régions desservies par le Conseil, les clubs, les activités, les équipes sportives, les orchestres (sans instruments à vent) et les activités parascolaires sont autorisés à l’intérieur et à l’extérieur, comme suit : Les activités à contact important ne sont autorisées qu’à l’extérieur. Les activités à faible contact sont autorisées à l’intérieur, ajoute Mme Vanghelder.

Nous n'avons pas obtenu pour l'instant les commentaires du Conseil scolaire catholique MonAvenir, qui a lui aussi des écoles dans le Grand Toronto.

La santé publique de Toronto n'a pas fixé de date pour une possible reprise des activités parascolaires. Le bureau de santé publique va continuer à évaluer le taux d'infection à la COVID-19 et mettra ses recommandations à jour au besoin, indiquent les autorités dans un communiqué.

Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, avait pourtant promis en août un retour en classe en présentiel et des activités parascolaires à la rentrée. Il a répété cet engagement en début de semaine dans un communiqué, affirmant que son plan assurait des écoles sécuritaires grâce à des investissements dans la ventilation, notamment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !