•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fred Pellerin souhaite plus de stabilité pour Saint-Élie-de-Caxton

Portrait d'un homme devant les portes d'une église

Le conteur Fred Pellerin devant les portes de l'église de Saint-Élie-de-Caxton.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Pascale Langlois

Au lendemain de l'annonce du maire de Saint-Élie-de-Caxton de ne pas se présenter aux prochaines élections, le conteur Fred Pellerin croit qu'un renouveau au conseil municipal peut être bénéfique pour la municipalité.

Il estime cependant que la tâche sera colossale pour le prochain conseil municipal. J’espère que la prochaine équipe va être solide et va avoir envie de brasser dans les ruines, affirme le populaire Caxtonien.

L’artiste qui a été aux premières loges des dernières années houleuses au sein de la municipalité souhaite maintenant plus de stabilité.

On espère construire des trucs sur la longévité, sur la durée. C’est là qu’est l’enjeu. [...] Nous on aspire à un village qui dure plus que quatre ans. Qui se renouvelle, mais pas tous les quatre ans parce que ça finit par être de la job, explique Fred Pellerin.

Il ajoute que la séparation du tourisme de l’appareil municipal est proposée depuis des années par toutes les analyses. Le Caxtonien estime que cette industrie a été utilisée pour faire du capital politique.

À partir du jour où on met sur ces affaires-là, la culture et le tourisme, la patente politique, on la dénature, soutient Fred Pellerin. Selon lui, le tourisme et la culture ne doivent pas servir à obtenir la faveur des citoyens.

Depuis les dernières élections municipales, les balades contées par Fred Pellerin ont pris fin à Saint-Élie-de-Caxton. Un projet de salle de spectacle a aussi été avorté.

Le maire Robert Gauthier a été élu avec moins de 100 voix d’avance sur son adversaire. Il estime que cette division s’est fait sentir tout au long de son mandat. Fatigué par la confrontation et les commentaires hargneux sur les médias sociaux, il a décidé de ne pas solliciter de second mandat.

La conseillère Gina Lemire est pour le moment la seule candidate pour le poste. Les candidats ont jusqu’au 1er octobre pour déposer leur dossier au directeur des élections de leur municipalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !