•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bref retour en Chambre pour les députés du Nunavut

La façade extérieure de l'Assemblée législative.

L'Assemblée législative du Nunavut, à Iqaluit

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Radio-Canada

Les travaux de l’Assemblée législative du Nunavut reprennent jeudi pour une durée d’à peine six jours.

Il s’agit de la dernière session avant les élections territoriales du 25 octobre. La cinquième Assemblée législative doit être dissoute le 19 septembre.

Des 22 députés en Chambre lors de la dernière session législative, il n’en reste que 20 après les départs du député d’Aggu et président de l'Assemblée, Paul Quassa, et celui de la députée d’​​Iqaluit-Niaqunnguu, Pat Angnakak, qui se présente à titre de candidate libérale aux élections fédérales.

L'intérieur de la Chambre de l'Assemblée législative.

L'Assemblée législative du Nunavut, à Iqaluit

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

La session s'ouvre avec six projets de loi, dont ceux de la Taxe sur les boissons alcoolisées et celui sur la Commission des produits pétroliers du Nunavut.

Le député d'Arviat Nord-Whale Cove et président du caucus des députés ordinaires, John Main, affirme qu’un septième projet de loi sera déposé, le plus important, selon lui, pour un budget supplémentaire visant à dégager les fonds nécessaires pour des investissements en infrastructures.

John Main à l'Assemblée législative du Nunavut.

John Main est le président du caucus des députés ordinaires de l’Assemblée législative et député de la circonscription d’Arviat Nord-Whale Cove.

Photo : CBC / Beth Brown

D'après le député, il est difficile de savoir si tous les projets de loi seront adoptés.

Les projets de loi à l’étude seront dissous avant l’arrivée du prochain gouvernement. Ils seront disponibles si le nouveau gouvernement veut les regarder, mais pourraient aussi être mis de côté.

Une citation de :John Main, député d'Arviat Nord-Whale Cove

Les députés pourront siéger physiquement à l’Assemblée législative contrairement aux dernières sessions tenues, en partie, virtuellement.

Le député John Main soutient que toutes les mesures sanitaires seront prises pour assurer la sécurité des participants : C’est un endroit de travail comme les autres et nous devons garder cela en tête dans cette nouvelle normalité, soit l’équilibre entre un environnement sécuritaire et le besoin d'accomplir le travail.

Avec les informations de Cindy Alorut

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !