•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Winnipeg a sélectionné le prochain locataire de l’Esplanade Riel

Une pancarte qui montre que l'immeuble sur le pont Provencher est à louer.

L'espace commercial sur l'Esplanade Riel a abrité une série de restaurants depuis 2005.

Photo : Radio-Canada / Megan Goddard

Radio-Canada

L’administration municipale de Winnipeg a sélectionné l'offre de l’organisme de commercialisation technologique, Manitoba Technology Accelerator, pour devenir le prochain locataire de l’Esplanade Riel.

La recommandation des fonctionnaires municipaux doit encore être approuvée par le comité permanent sur la propriété, le patrimoine et le développement du centre-ville du conseil municipal.

L’organisme propose un investissement d'environ 240 000 $ en rénovations, ainsi que la création d'un temple de la renommée de la commercialisation des technologies, qui serait ouvert au public.

Il n’y aurait aucun coût pour la Ville de Winnipeg. L’organisme propose de payer un loyer annuel de 20 000 $ pendant 5 ans et de prendre en charge tous les frais du bâtiment.

En mai, le directeur général de Manitoba Technology Accelerator, Marshall Ring, a déclaré que la proposition de son organisme prévoit que le bâtiment devienne un siège social et un centre d'innovation, de réseautage et d'événements.

Nous avons un partenariat avec Bell MTS pour installer des affiches numériques sur le dessus et à l’extérieur du bâtiment, a-t-il indiqué. De plus il y aurait un réseau wi-fi gratuit et des bornes de recharge pour téléphones.

Si le comité municipal approuve la recommandation de l’administration municipale et que l’organisation reçoit son autorisation d’occupation, Manitoba Technology Accelerator pourrait occuper le bâtiment dès octobre 2021.

La construction de l’Esplanade Riel visait notamment à lier plus étroitement Saint-Boniface, le quartier français de Winnipeg, au centre-ville.

Depuis 2005, trois restaurateurs ayant loué cet espace ont été contraints de fermer leurs portes. Ils ont tous pointé publiquement du doigt des coûts d'exploitation élevés et une belle saison trop courte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !