•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Route 393 : des citoyens de Duparquet demandent au MTQ d’améliorer la signalisation

Une intersection sur la route 101, devant une station-service.

L'intersection est jugée dangereuse par plusieurs à Duparquet.

Photo : gracieuseté

Annie-Claude Luneau

Des citoyens de Duparquet demandent au ministère des Transports du Québec d'améliorer la sécurité à l'intersection de la route 393 et de la rue Principale.

Plusieurs personnes qui résident tout près constatent que de nombreux automobilistes et camionneurs ne font pas leur arrêt obligatoire à cet endroit.

Ils ne font pas le stop, ils rentrent en ville à 100 kilomètres/heure. On a peur que les citoyens se fassent écraser, raconte Martine Audet, propriétaire du Garage Martin Macameau, situé directement à cette intersection.

Une voiture accidentée sur le coin d'une rue.

De nombreux accidents se sont produits à cette intersection au fil des ans.

Photo : gracieuseté

Un accident est d’ailleurs survenu au début juillet, qui a fait des blessés mineurs, mais qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques.

C’est une dame qui ne venait pas du coin, elle est arrivée à 100 kilomètres/heure, elle ne savait pas qu’elle arrivait dans un village, j’imagine, et il y avait quelqu’un qui passait l’intersection en même temps. Il a juste eu le temps d’accélérer pour essayer de l’éviter, mais elle a quand même frappé le derrière de son camion. Sa femme enceinte était dans le camion…, raconte Mme Audet avec émotion.

Un passant rencontré sur place raconte aussi qu’il a failli se faire frapper par une voiture l’hiver dernier, alors qu’il promenait son chien, parce qu’un automobiliste arrivant à grande vitesse a dérapé.

Mme Audet et une voisine ont capté des dizaines de vidéos d’automobilistes au comportement dangereux.

Le problème, selon elles, c’est le manque de signalisation avant d’arriver à l'intersection.

C’est aussi ce que pense le maire suppléant Jacques Ricard. Le problème vient en amont. Il faudrait avoir une signalisation plus prédominante en amont, premièrement pour que les gens ralentissent à 50 kilomètres/heure et qu’ils soient sensibilisés qu’il y a un arrêt obligatoire qui s’en vient.

La municipalité de Duparquet a fait des demandes répétées au MTQ pour revoir la signalisation dans le secteur, pour la rendre plus voyante.

Transports Québec a installé il y a quelques mois un arrêt lumineux, une mesure insuffisante selon le maire suppléant, Jacques Ricard.

Ce qui me déçoit là-dedans, c’est la suranalyse et la lenteur. Ce qu’on avait demandé, ils avaient dit "ça peut être deux ans d’attente", je veux dire, c’est de la signalisation et c’est la sécurité des gens, ce n’est pas très dispendieux.

Une citation de :Jacques Ricard, maire suppléant

Le ministère des Transports confirme avoir reçu les demandes de la municipalité. Le dossier est actuellement en analyse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !