•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le passeport vaccinal dès le 4 octobre en Nouvelle-Écosse

Une femme âgée portant un masque sanitaire.

Il y a 61 cas actifs de COVID-19 en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse exigera une preuve de vaccination afin de participer à des activités non essentielles. Cette mesure entrera en vigueur le 4 octobre et visera les personnes de 12 ans et plus.

La nouvelle a été annoncée mercredi après-midi lors de la mise à jour de la province sur la COVID-19. La liste des lieux et des commerces qui seront considérés comme non essentiels n’a pas encore été dressée.

Plus de détails vont être annoncés prochainement. Les restaurants, les bars et les salles d’entraînement seront probablement touchés par cette nouvelle mesure, selon le médecin hygiéniste en chef, le Dr Robert Strang.

Lors du point de presse, les autorités néo-écossaises n'ont pas précisément parlé d'un « passeport vaccinal ». Il a plutôt été question d'une « preuve de vaccination ». Toutefois, il ne semble pas y avoir de différence entre le concept de passeport vaccinal – un outil qui permet d’attester qu’une personne est adéquatement vaccinée contre la COVID-19 – et la mesure annoncée mercredi.

Les Néo-Écossais pourront obtenir leur preuve de vaccination sur le système qui est déjà en place, soit le site web CANImmunize. Une nouvelle plateforme numérique est en développement et pourrait être présentée prochainement, selon les autorités.

Le passeport vaccinal ailleurs en Atlantique

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, a annoncé mardi qu'il avait l'intention d'implanter un passeport vaccinal dans la province au cours des prochaines semaines.

À l'Île-du-Prince-Édouard, le premier ministre Dennis King a affirmé mardi qu'il y songeait sérieusement. Il n'a toutefois pas fait d'annonce précise en ce sens.

La semaine dernière, le premier ministre du Nouveau-Brunswick Blaine Higgs a réaffirmé son intention de ne pas imposer de passeport vaccinal à la population tant que la situation pandémique demeure stable.

Le Dr Strang a aussi indiqué des changements aux contrôles des frontières. Dès jeudi, la quarantaine des voyageurs non vaccinés sera seulement d'une semaine, à condition d'obtenir deux tests de dépistages négatifs.

Passage à la 5e phase du plan de rétablissement

Dr Robert Strang a profité de cette mise à jour pour rappeler que la province passera à la cinquième phase de déconfinement – qui prévoit la levée de nombreuses restrictions sanitaires – le 15 septembre.

Toutefois, ce déconfinement sera conditionnel à l’atteinte d’un taux de vaccination de 75% au sein de l’ensemble de la population. Mercredi, ce taux était de 71,7%.

Le Dr Strang et le premier ministre Tim Houston ont affirmé qu’ils étaient certains que cet objectif sera atteint d’ici au 15 septembre.

14 nouveaux cas mercredi

La santé publique de la Nouvelle-Écosse recense 14 nouvelles infections au coronavirus, mercredi.

Neuf nouveaux cas ont été signalés dans la région nord de la province, trois dans la région centrale, un dans la région ouest, et un dans la région est.

Deux de ces nouveaux cas font l’objet d’une enquête afin de connaître la source de la contamination.

Il y a 61 personnes atteintes du virus dans la province. L’une d’entre elles est hospitalisée.

Un total de 2229 tests de dépistage de la COVID-19 ont été effectués mardi.

La province enregistre onze rétablissements.

Avec des informations de Pascal Raiche-Nogue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !