•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kim Thúy dans la liste préliminaire du prix Giller

Kim Thúy dans sa résidence de Longueuil, devant des tablettes de livres, le 11 juin 2019.

L'autrice est en nomination pour la version anglaise de son dernier roman, «Em».

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

L’autrice Kim Thúy est en lice pour le prestigieux prix Giller, qui récompense chaque année au Canada l'auteur ou l'autrice du meilleur roman, roman illustré ou recueil de nouvelles canadien publié en anglais. Celle qui a publié Em l’automne dernier fait partie d’un palmarès majoritairement féminin, comprenant 10 femmes et 2 hommes en nomination.

L’an dernier, c’est l'écrivaine torontoise Souvankham Thammavongsa qui avait gagné le prix (Nouvelle fenêtre) pour son premier recueil de nouvelles, How to Pronounce Knife, remportant du même coup la bourse de 100 000 $ offerte par la Banque Scotia. C’est d’ailleurs elle qui a dévoilé les nominations de la liste préliminaire mercredi.

Kim Thúy est en nomination cette année pour la version anglaise de son dernier roman, traduit par Sheila Fischman et publié par Penguin Random House Canada.

Une troisième nomination pour Kim Thúy

Dans son quatrième roman, Em, Kim Thúy revient sur la guerre qui a déchiré son pays natal, le Vietnam, et qui a façonné irrémédiablement les femmes et les hommes qui l'ont vécue ou qui en sont nés. L’écrivaine s’était déjà illustrée au prix Giller, faisant partie de la liste de présélection en 2012 pour Ru et de la liste préliminaire en 2018 pour Vi.

Elle côtoie cette année des écrivaines bien connues comme Miriam Toews (Fight Night), qui a également reçu trois nominations en carrière pour le prix, et d’autres artistes en lice pour la première fois, comme l’écrivaine métisse Katherena Vermette (The Strangers), Casey Plett (A Dream of a Woman) et Jordan Tannahill (The Listeners).

Les autres artistes qui se disputeront les grands honneurs sont Cedar Bowers (Astra), Omar El Akkad (What Strange Paradise), Cheluchi Onyemelukwe-Onuobia (The Son of The House), Rachel Rose (The Octopus Has Three Hearts), Linda Rui Feng (Swimming Back to Trout River), Aimee Wall (We, Jane) et Angélique Lalonde (Glorious Frazzled Being).

10 000 $ pour chaque finaliste

Les cinq ouvrages retenus pour la liste de présélection seront dévoilés le 5 octobre, alors que l’on connaîtra le gagnant ou la gagnante le 8 novembre lors d’une cérémonie télévisée. Chaque finaliste aura droit à une bourse de 10 000 $.

Pour les œuvres traduites, comme c’est le cas du roman de Kim Thúy, 70 % du prix va à l’auteur ou l’autrice et le 30 % restant va au traducteur ou à la traductrice.

Les 12 œuvres de la liste préliminaire de cette année ont été sélectionnées parmi 132 titres soumis par les éditeurs. Le jury était composé des auteurs et autrices du Canada Zalika Reid-Benta, Megan Gail Coles et Joshua Whitehead, du romancier malaisien Tash Aw et de l'auteur américain Joshua Ferris.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !