•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un séjour à l’hôpital lié à la COVID coûte entre 15 000 $ et 50 000 $ au Canada

Un patient infecté par la COVID-19 est hospitalisé deux fois plus longtemps qu’une personne atteinte d'une pneumonie.

Une infirmière revêtue d'un équipement de protection individuelle est en plein travail auprès d'un patient atteint de COVID-19.

Les hospitalisations liées à la COVID-19 durent plus longtemps que la moyenne et nécessitent davantage de personnel pour traiter les patients.

Photo : La Presse canadienne / Mikaela MacKenzie

Depuis le début de la pandémie, le Canada a dépensé plus de 1 milliard de dollars pour aider les personnes hospitalisées en raison de la COVID-19, indiquent de nouvelles données de l’Institut canadien d'information sur la santé (ICIS).

Selon le rapport de l’organisme, le coût total estimé des séjours à l’hôpital liés à COVID-19 a triplé entre novembre 2020 et mars 2021 au Canada. Ce montant total est en réalité beaucoup plus élevé, puisque les récentes données de l’ICIS ne comprennent pas celles du Québec et du Nunavut.

Entre le début de la pandémie et mars 2021, l’ICIS a recensé 158 860 visites aux urgences en lien avec la COVID-19 et plus de 42 240 hospitalisations.

L’ICIS calcule qu’un séjour à l’hôpital lié à la COVID-19 (aux soins intensifs ou non) coûte en moyenne un peu plus de 23 000 $ (soit 15 000 $ pour une hospitalisation sans recours aux soins intensifs et plus de 50 000 $ aux soins intensifs). C’est quatre fois plus élevé que pour une grippe (5000 $), trois fois plus cher que pour une crise cardiaque (7000 $) ou une pneumonie (8000 $) et presque aussi cher que pour une transplantation rénale (27 000 $).

La rémunération représente la plus grande part de ce montant (64 %), suivie des fournitures (11 %) et des frais divers (6 %).

L'une des raisons qui expliquent cette facture salée est le fait que les patients souffrant de la COVID-19 demeurent à l'hôpital en moyenne 14,8 jours, soit deux fois plus longtemps que ceux atteints d’une pneumonie.

Parmi les patients hospitalisés en raison de la COVID-19 de janvier 2020 à mars 2021, près du quart d’entre eux ont été admis aux soins intensifs. Environ 60 % d’entre eux ont eu besoin de ventilation (soit plus de 5500 Canadiens) et 32 % sont décédés à l’établissement.

Quand on parle de la COVID-19, ce n’est vraiment pas comme les autres maladies. Ce n’est pas juste comme une grippe; c'est quelque chose de très sérieux. Les chiffres sont clairs et c’est frappant.

Une citation de :Nathalie Robertson, gestionnaire des Normes et information financières, ICIS

Un peu plus de 40 % des patients hospitalisés avaient moins de 65 ans, mais seulement 1,4 % avaient moins de 18 ans.

Par contre, les patients qui ont été admis aux soins intensifs avaient un âge médian de 64 ans; ceux qui sont décédés à l'hôpital avaient un âge médian de 80 ans. Un peu plus de 85 % des décès causés par la COVID-19 en établissement avaient plus de 65 ans.

Les patients présentant au moins une comorbidité ont séjourné en moyenne 20 jours, comparativement à 11 jours pour les personnes sans comorbidité, et étaient plus susceptibles d’être admis aux soins intensifs. Près de 30 % des patients présentant une comorbidité sont décédés, comparativement à 12 % pour ceux sans comorbidité.

On pensait au début que les hospitalisations étaient plus liées selon l’âge, mais on constate que c’est moins l'âge mais plus les comorbidités qui ont un impact, explique Mme Robertson.

Parmi les patients hospitalisés, plus de 30 % d’entre eux avaient un revenu peu élevé (comparativement à 11 % pour les personnes plus aisées). Les personnes ayant un revenu moins élevé représentaient une proportion plus élevée des décès à l’hôpital (32 %) que ceux ayant un revenu plus élevé (11 %).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !