•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Préparer un biberon, donner le sein

Un bébé dans les bras d'une femme qui lui donne le biberon.

Des années 50 aux années 80, le biberon était préféré à l'allaitement maternel au Québec pour alimenter les bébés.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis quand privilégie-t-on le lait maternel par rapport aux préparations commerciales pour nourrissons comme mode d’alimentation des bébés? Nos archives nous montrent qu’au Québec, l’allaitement maternel a commencé à être encouragé dans les années 80 après trois générations au biberon.

Des années 50 à 80, lorsqu’une femme accouche dans un hôpital au Québec, c’est généralement le biberon qui lui est présenté comme façon de nourrir son poupon avec du lait maternisé.

Notre ville, 1956 (séquences de tournage silencieuses)

Cette archive silencieuse tirée de l’émission Notre ville nous donne un aperçu de la dynamique d’une pouponnière dans un centre hospitalier en 1956.

On y voit des infirmières à l’ouvrage afin de stériliser et préparer des lots de biberons à base de lait en poudre pour les nouveau-nés de l’hôpital Notre-Dame de Montréal.

Les images nous montrent aussi les quelques consignes que l’infirmière livre à une nouvelle mère avant qu’elle puisse quitter les lieux avec son bébé.

L'Actualité, 17 juin 1956 (séquences de tournage silencieuses)

Sur ces autres images silencieuses tirées de l’émission L’actualité du 17 juin 1956, une infirmière de l’Ordre de Victoria rend visite à une jeune mère afin de s’assurer du bien-être de la famille.

Après avoir donné le bain au poupon, elle le dépose dans les bras de sa mère avec un biberon.

L'Actualité, 17 juin 1956

Le père est aussi mis à contribution, comme le montre cet autre extrait.

L’infirmière lui enseigne comment préparer des biberons de préparation pour nourrissons en respectant les règles d’hygiène pour éviter toute contamination.

Une transition vers l'allaitement maternel

En Amérique du Nord, après trois générations d'enfants-biberons, on retourne maintenant à l’allaitement.

Une citation de :L’animateur Gérard-Marie Boivin

Dans les années 80, on assiste à un retour à l’allaitement maternel, présenté comme un mode d’alimentation plus naturel pour les poupons.

Repères, 19 février 1982

Dorénavant, une majorité de mères choisissent d’allaiter leur bébé, nous apprend l’émission Repères du 19 février 1982.

Allaiter, c'est facile à dire, mais pas nécessairement facile à faire, souligne toutefois l’animateur Gérard-Marie Boivin.

Dans son reportage, la journaliste Françoise Stanton tente de comprendre les difficultés rencontrées par les familles qui optent pour l’allaitement.

À l’hôpital, les nouveaux parents sont maintenant informés des mérites du lait maternel et ils reçoivent un entraînement de base sur les techniques de l’allaitement.

Il semble toutefois que cet encadrement ne soit pas suffisant puisque, selon une enquête de l’Hôpital Sainte-Justine, plus de la moitié des mères abandonnent l’allaitement après deux mois.

Un sevrage précipité qu’elles justifient par la fatigue, un manque de production de lait maternel ou simplement parce qu’elles jugent avoir vécu l’expérience.

L’allaitement est un apprentissage et un enseignement qui s’est perdu, croit la pédiatre Élizabeth Rousseau. Et il cadre moins avec la société nord-américaine des années 80.

L'allaitement, ce n'est pas une question d'efficacité et de rapidité dans la vie, soutient la pédiatre à l’Hôpital Sainte-Justine. Ça demande beaucoup de présence, beaucoup de disponibilité, et toutes les mères n'ont pas ces possibilités.

Ce sont des gestes qu'il faut réapprendre.

Une citation de :La pédiatre Élizabeth Rousseau

Pour cette entreprise qui n’a plus rien de naturel et d’inné, la présence et les encouragements de l’entourage sont d’une aide précieuse.

Une idée partagée par l’anthropologue Dana Raphaël, qui croit que les mères doivent être dorlotées durant la période d’allaitement afin de favoriser la lactation.

C'est l'une des rares choses que nous puissions faire par nous-mêmes et pour nous-mêmes, alors profitons-en!

Une citation de :L’anthropologue Dana Raphaël

Tranquillement, un tissu social se reforme pour offrir du soutien aux femmes qui choisissent d’allaiter.

Téléjournal, 6 avril 1990

Présente dans 46 pays, la Ligue La Leche est un organisme qui vise à soutenir l’allaitement maternel à travers des rencontres entre mères et un système de marrainage.

En 1990, l’organisme demande l’appui du ministère de la Santé et des Services sociaux afin d’encourager davantage l’allaitement et en expliquer les bienfaits.

Elles ont toutes choisi d'allaiter. Leur bébé sera entre autres mieux protégé contre virus et allergies.

Une citation de :La journaliste Louise Beaudoin

Le Québec présente le taux d’allaitement naturel le plus bas au Canada, nous apprend ce reportage au Téléjournal du 6 avril 1990.

Les femmes manquent d'appui aux niveaux médical et familial, défend la présidente de la Ligue La Leche interrogée par la journaliste Louise Beaudoin.

L'allaitement maternel a très peu de publicité, cite Pierrette Tremblay en exemple. En comparaison, des échantillons et feuillets publicitaires de lait maternisé sont remis aux familles à l’hôpital et dans le cadre de cours prénataux.

En 1990, 60 % des mères québécoises allaitent, contre notamment 90 % des mères suédoises.

Une meilleure promotion de l’allaitement maternel par le gouvernement pourrait faire grimper ce taux à quatre mères sur cinq, espère la Ligue La Leche.

Le Téléjournal/Midi, 30 septembre 2006

Dans les années 2000, la promotion de l’allaitement se fait aussi à travers d’autres initiatives comme le Défi allaitement maternel qui se déroule dans plusieurs villes nord-américaines.

Pour le Téléjournal du 30 septembre 2006, la journaliste Catherine Gauthier assiste au rassemblement montréalais qui se tient au Complexe Desjardins.

Durant la matinée, 797 poupons y ont reçu le sein en même temps, relate la journaliste à l’animatrice Martine Defoy.

Un sommet pour cet événement qui vise à sensibiliser la population aux bienfaits de l’allaitement et au respect des familles allaitantes.

Quinze ans plus tard, le Défi allaitement existe toujours. Il se tient durant la Semaine mondiale de l'allaitement maternel, qui sera soulignée du 1er au 7 octobre 2021 en Amérique du Nord.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.