•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réconciliation et pêche durable : les candidats des Maritimes appelés à se positionner

Pêcheur sur le quai avec des cordages et des casiers à homard.

À Saulnierville, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, des heurts entre pêcheurs non autochtones et autochtones ont eu lieu à l'automne 2020.

Photo : CBC / Eric Woolliscroft

Des groupes de pêcheurs plaident en faveur d'un alignement entre la réconciliation et la conservation.

La Coalition des organisations de pêche du Canada atlantique et du Québec lance un appel à la paix, à la réconciliation et à l'avancement de la conservation, à l'intérêt public et à un dialogue direct entre le gouvernement du Canada, les peuples autochtones et les organisations de pêche pour une pêche saine et durable.

Homard vivant sur un casier.

Homard vivant sur un casier.

Photo : iStock

Environ 4000 pêcheurs, membres de l'Union des pêcheurs des maritimes ainsi que de trois autres associations de pêcheurs, en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et dans le sud de la Gaspésie, demandent aux candidats aux élections fédérales de s'y engager et de condamner le recours à toute forme de violence comme moyen de régler les conflits.

Cela signifie notamment la reconnaissance des droits de pêche des peuples autochtones et des principes de gestion et de conservation de la ressource.

Ces dernières années ont été marquées par un conflit parfois violent entre pêcheurs autochtones et non autochtones de la Nouvelle-Écosse.

Alimenter la réflexion

On demande aux divers candidats de tous les partis quel est leur positionnement par rapport à la réconciliation dans les pêches avec les Premières Nations et l'industrie en général, explique Martin Mallet, directeur général de l'Union des pêcheurs des Maritimes

L'objectif, dans les prochaines semaines, c'est de faire le tour de tous les candidats et de partager ces informations-là avec nos membres, à savoir qui appuie la position de la coalition et qui ne l'appuie pas, poursuit-il.

Martin Mallet en entrevue par webcam. Il est assis dans un bureau.

Martin Mallet, directeur général de l'Union des pêcheurs des Maritimes (UPM), en entrevue par webcam le 20 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada

L'information sera ensuite transmise aux membres des associations de pêcheurs pour alimenter leur réflexion en vue du vote aux élections fédérales du 20 septembre.

On se donne encore une semaine pour rejoindre tous les candidats dans les différentes circonscriptions qui sont de nature côtière et près de nos membres, précise Martin Mallet. Environ une quinzaine de candidats ont donné leur appui à notre plaidoyer. On a encore une majorité de candidats qui sont en réflexion. Mais on va encore leur donner le bénéfice du doute et un peu de temps pour réfléchir.

Prendre part aux discussions

Les pêcheurs souhaitent pouvoir prendre une part active dans les discussions menant à la réconciliation.

Le point numéro un, c'est d'avoir un siège à la table pour pouvoir discuter des questions de réconciliation dans les pêches, insiste Martin Mallet. À date, ce qu'on a eu du gouvernement, ce sont des discussions avec les Premières Nations à huis clos. Donc, il n'y a aucune transparence dans le processus.

Des bateaux de pêche qui prennent le large.

Au Canada, les captures de homards ont augmenté de 600 % depuis 1980.

Photo : Andrew Vaughan, La Presse canadienne

Il estime que de rassembler tous les acteurs d'une industrie comme les pêches a toujours donné de meilleurs résultats.

Historiquement, dans les pêches, les meilleures solutions à tous problèmes qu'on a eus depuis plusieurs décennies ç'a toujours été lorsque les diverses associations de pêche font partie de la discussion, font partie de la solution au niveau d'amener des idées à la table, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !