•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois Gatinois ébranlés par un séisme au Mexique

Photo rapprochée du visage de la petite famille.

Joline Babonnaud et Camil Rivest avec leur bambin sur une plage au Mexique.

Photo : Facebook/joline.babonnaud

Radio-Canada

Un séisme de magnitude 7,1 s’est produit au cours de la nuit dans le sud-est du Mexique, selon le Centre national de sismologie.

Les autorités font état d’un mort et de dégâts importants. Le séisme a été enregistré à 1 h 47 mercredi matin avec un épicentre à 11 kilomètres au sud-est d’Acapulco.

Deux Gatinois en voyage à Acapulco ont été réveillés par la secousse. Joline Babonnaud, Camil Rivest et leur bambin étaient allés au Mexique pour rendre visite à la mère de M. Rivest, qui habite Acapulco.

C’est surprenant quand ça arrive. On était dans un hôtel sur le bord de la mer à 25 minutes d’Acapulco, soutient Mme Babonnaud. On a pris nos choses, avec notre bébé, on est sortis en courant dans la cour intérieure pour s'assurer qu’on n’avait rien au-dessus de la tête. On a manqué d’électricité. On est retournés en ville pour constater les dégâts dans l'appartement de la belle-mère, a-t-elle témoigné en entrevue aux Matins d'ici mercredi.

M. Rivest compare cette secousse à celle survenue en Outaouais dans les dernières années.

Celui de Gatineau, mais c’était minime, dit-il. Les secousses qu’on a présentement sont aussi grosses que le tremblement de terre [initial].

Dommages majeurs par endroits

À certains endroits, les dommages sont majeurs, selon Camil Rivest.

Dans la section hôtelière, il y a des dégâts assez majeurs. Même, dans une photo que j’ai vue, la plage s’est fissurée à l'endroit où on était, il y a eu des craques qui se sont faites dedans, décrit-il.

Sur la route, il y avait beaucoup d’éboulements de roche, des poteaux qui sont tombés sur des voitures et des choses comme ça, renchérit Joline Babonnaud.

Une voiture endommagée et des débris sur le sol.

Un couple passe devant un taxi qui a été endommagé par la chute de débris après un violent tremblement de terre qui a frappé le sud du Mexique près d'Acapulco.

Photo : Associated Press / Bernardino Hernandez

Il y a des [endroits] où il n’y a pas d’électricité, des lieux où ce n’est pas éclairé, dans ces lieux, ça a dû être vraiment épeurant, soutient-elle. On a passé une bonne partie de la nuit dehors. Les gens ne rentraient pas dans les immeubles parce qu’on avait peur qu’il y ait une autre secousse. On est restés dehors jusqu'à 2 h du matin.

Le couple s’inquiète maintenant que les dommages dus à la secousse puissent compliquer leur retour au Canada.

On se sent impuissants, surtout en période de COVID, on a beaucoup de restrictions à quitter le pays, a dit M. Rivest. Peut-on devancer nos vols? On passe par Houston pour revenir à Montréal, on se demande : c’est quoi nos options? On va être capables de mieux juger demain si l’aéroport est toujours en fonction. Pour l’instant on dort sur une oreille et les yeux ouverts, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !