•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à l’école et retour de la boîte à lunch, la FPFM à la rescousse

Une boîte à lunch composée d'aliments variés.

Un bon lunch devrait être composé de tous les groupes alimentaires.

Photo : iStock

La cloche de la rentrée scolaire est synonyme de retour de la boîte à lunch. Pour aider les parents dans la planification du menu du midi pour les enfants, la Fédération des parents de la francophonie manitobaine (FPFM) publie dans ses réseaux sociaux ses idées de recettes.

C’est la première fois que la FPFM vient à la rescousse des parents pour les aider à reprendre la routine des boîtes à lunch.

On sait que l’un des défis de la rentrée, c’est la fameuse boîte à lunch ce qui peut créer de la frustration pour certains parents avec le manque d’originalité. [...] Il y en a c’est la première boîte à lunch qu’ils font en quatre mois. On voulait aller au-delà du sandwich pour quelque chose d’amusant qui goûte bon , indique la directrice générale de l’organisme, Brigitte L’Heureux.

Mme L’Heureux rappelle qu’un enfant qui a le ventre plein apprend plus et autant que possible il faut des aliments sains pour favoriser leur attention et leur concentration en classe.

Nutritionniste à Gatineau au Québec, Alexandra Dubuc souligne qu’un bon lunch comporte tous les groupes alimentaires. 

Des fruits et des légumes, des produits laitiers ou ses substituts, une bonne source de protéine et on pourrait aussi avoir un petit dessert fait maison idéalement , énumère-t-elle. 

Alors que l’accès aux micro-ondes peut être difficile dans les écoles, Mme Dubuc suggère de transformer les restants du souper impossible à chauffer en plat que l’enfant pourrait manger froid.

Par exemple, elle suggère que la viande du souper puisse servir aux sandwichs, ou encore qu’un restant de poulet puisse être incorporé à une salade. Des pâtes déjà cuites pourraient aussi inspirer une salade. 

Pour que les légumes soient attirants, Mme Dubuc propose de les accompagner d’une trempette ou d’une tartinade.

Elle amène également l’idée du repas décomposé, où chaque groupe alimentaire serait représenté par un aliment.

La FPFM mettra sa dernière recette dans les réseaux sociaux jeudi, en vue de la dernière journée de la première semaine de la rentrée scolaire.

Autant Mme Dubuc que Mme L’Heureux insistent sur l’importance d’impliquer les enfants dans la confection de leur boîte à lunch pour leur inculquer les saines habitudes alimentaires.

Avec les informations de Patricia Bitu Tshikudi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !