•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway dans l’ouest : des organismes de la région réclament un engagement du fédéral

Une prévisualisation du secteur du centre-ville de Hull avec le circuit du tramway.

L'option d'un tracé 100 % sur rails est l'option privilégiée dans le cadre du projet de tramway reliant l'ouest de la ville de Gatineau au centre-ville d'Ottawa.

Photo : photo de courtoisie

Radio-Canada

La coalition, S’allier pour le tramway, et l’organisme québécois de promotion du transport collectif, Trajectoire Québec, demandent aux chefs fédéraux de s’engager quant au financement du projet de tramway pour la région de la capitale nationale.

Lors d’une conférence de presse mardi après-midi, les organisations ont sommé les candidats de prendre un engagement ferme à financer le projet une fois élu premier ministre ou à tout le moins, à appuyer clairement son financement s’ils n’aspirent pas à cette fonction.

Pour se faire, une lettre a été envoyée à chacun d’entre eux.

Pour la coalition S’allier pour le tramway, ce projet a le potentiel d'avoir un impact majeur sur la mobilité et sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, ce qui le rend hautement intéressant.

Alors que les médias rapportaient, en juillet, que des discussions étaient en cours entre le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec sur le montage financier, le déclenchement de l’élection fédérale a mis sur pause ce processus important, rappelle-t-on dans le communiqué.

Véronique Martin, porte-parole de la coalition et présidente du conseil d’administration de MOBI-O souligne que la Ville de Gatineau et la province ont déjà annoncé qu’elles financeraient le projet, mais qu’il manque toujours un engagement clair au fédéral. Cette dernière ajoute qu'elle aurait aimé une confirmation du Parti libéral avant le déclenchement des élections.

Véronique Martin sourit à l'objectif.

Véronique Martin est porte-parole de la coalition S'allier pour le tramway et présidente du conseil d’administration de MOBI-O.

Photo : Radio-Canada / Ismael Sy

L’engagement le plus important à tenir se situe au niveau du bureau du premier ministre, explique Mme Martin. Le futur premier ministre aura un impact majeur et un rôle indéniable à jouer dans ce projet-là.

Étant donné l’importance stratégique du projet pour la lutte aux changements climatiques, son caractère interprovincial, et son emplacement dans la capitale fédérale, il faut absolument mettre fin à l’incertitude qui plane actuellement pour le financement, fait-elle valoir.

Cela ne peut être fait que par un engagement public clair à financer le projet de la part des personnes qui aspirent à occuper les fonctions de premier ministre ou qui auront une influence sur ceux-ci.

Une citation de :Véronique Martin, porte-parole de la coalition S'allier pour le tramway

De son côté, Trajectoire Québec estime que le temps presse et que, pour cette raison, le positionnement des chefs fédéraux est essentiel.

Une map indiquant le tracé privilégié pour le projet de tramway reliant l'ouest de la ville de Gatineau au centre-ville d'Ottawa.

Le tracé privilégié de la boucle entre Aylmer et Ottawa prévoit un passage vers le centre-ville de Gatineau par le boulevard des Allumettières et le boulevard Wilfrid-Lavigne (Archives).

Photo : Radio-Canada

La directrice générale de l’organisme, Sarah V. Doyon compare le projet à celui du prolongement des lignes bleu et orange du métro de Montréal et à celui du tramway de Québec qui ont déjà reçu un financement du gouvernement fédéral.

En plus d’offrir une alternative intéressante au transport solo, le projet de tramway est incontournable pour diminuer les impacts négatifs des changements climatiques, lutter contre les inégalités sociales et limiter la congestion routière pour ainsi contribuer à établir les bases d'une société plus verte et plus juste, indique Mme Doyon.

Sarah V. Doyon est debout devant une plante. Derrière elle, un coin de mur sur lequel sont accrochées deux photos.

Sarah V. Doyon, directrice générale de Trajectoire Québec

Photo : Radio-Canada

Le moyen le plus efficace de répondre à l’urgence climatique est d’offrir à la population des services de transport collectif performants et de qualité, explique Mme Doyon. Dans la région Gatineau-Ottawa, la façon la plus structurante d’atteindre cet objectif est de financer la réalisation du tramway.

Avec les informations d'Ismaël Sy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !