•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le procès d’Harold LeBel pourrait avoir lieu au printemps

Gros plan de Harold LeBel avec, en arrière-plan, des drapeaux du Québec.

Le député Harold LeBel a été arrêté en décembre 2020 (archives).

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le procès pour agression sexuelle du député de Rimouski, Harold LeBel, pourrait avoir lieu au printemps prochain, mais la date officielle sera fixée au plus tard lors de sa prochaine comparution en cour le 6 décembre.

Lors d’une audience par visioconférence mardi, le juge Raymond W. Pronovost a indiqué que les juges en poste n’avaient plus de disponibilités pour l’automne.

Les procédures pourraient cependant être devancées si une case horaire se libérait.

Le procès, qui se déroulera devant jury, devrait s'échelonner sur deux semaines.

Aucune demande n’a été faite pour changer le lieu du procès, selon la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Manon Gaudreault. Le procès pourrait donc se dérouler à Rimouski.

Pour ce qui est de la sélection du jury, les deux partis s'entendent pour ajouter une ou des questions à teneur politique afin d'éviter de choisir des jurés qui risqueraient d'être influencés par leur allégeance politique.

Les faits reprochés à Harold LeBel se seraient produits en 2017. La présumée victime est une élue dont l'identité est protégée par une ordonnance de non-publication.

Le député de Rimouski a été arrêté, puis relâché, le 15 décembre dernier à Rimouski.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.