•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les premiers réfugiés afghans arrivent à Sherbrooke

La devanture du Service d'aide aux néo-Canadiens.

Le Service d'aide aux néo-Canadiens s'attend à recevoir de 60 à 75 réfugiés afghans.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Sherbrooke accueille ses premiers réfugiés afghans depuis la chute de Kaboul aux mains des talibans. Cinq membres d'une même famille sont arrivés mardi soir.

Arrivée au Canada il y a deux semaines, la famille a pris un avion de la base de Trenton en Ontario pour se rendre à Montréal. Un autobus nolisé les a ensuite conduits à leur site d'hébergement temporaire, un motel de Sherbrooke, en attendant de leur trouver un logement. Avec l'aide d'une traductrice, la famille a dit avoir fait bon voyage avant de regagner leur chambre.

Une intervenante du Service d'aide aux néo-Canadiens (SANC) accompagnera par la suite la famille dans ses démarches administratives, comme l'obtention d'une carte d'assurance-maladie et l'ouverture d'un compte bancaire. La priorité, souligne la directrice générale du SANC Mercedes Orellana, sera toutefois d'établir un premier contact avec elle, et de lui laisser le temps de s'adapter à sa nouvelle vie.

C’est très dépaysant. C’est tout nouveau, c’est d’apprivoiser tranquillement et de les rassurer. C’est important pour nous au départ de les rassurer et d'établir un contact humain.

Une citation de :Mercedes Orellana, directrice générale du SANC

Des défis supplémentaires

Sherbrooke faisant face à une crise du logement, la recherche d'un appartement s'annonce toutefois ardue pour ces réfugiés et les organismes qui leur viennent en aide. L’agente de soutien au SANC, Karla Ruiz, multiplie les appels dans l'espoir de dénicher un toit permanent pour ces nouveaux arrivants.

J’ai fait appel à tous mes collègues du secteur de l'accueil afin de m’aider, s’ils voient des annonces ou peu importe dans la ville. Mais jusqu’à maintenant, c’est vraiment compliqué.

Une citation de :Karla Ruiz, agente de soutien au Service d'aide aux Néo-Canadiens

Au cours des 10 prochains jours, l'Estrie recevra une douzaine de familles provenant d'Afghanistan. Le SANC est habitué à soutenir ces réfugiés à leur arrivée, mais la pandémie ajoute une contrainte. Tous les nouveaux arrivants sont tenus de passer un test de dépistage pour la COVID-19 avant de s'établir dans l'une des 14 régions ciblées pour les accueillir.

Avec les informations de Brigitte Marcoux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !