•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à la normale aux soins intensifs de l’Hôpital de Matane

L'Hôpital de Matane.

L'Hôpital de Matane (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

Après une fermeture des trois lits du service durant pratiquement tout l’été, les soins intensifs sont à nouveau pleinement fonctionnels à l’Hôpital de Matane.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a confirmé mardi un retour à la normale dans ce département.

Près de la moitié des 28 employés des services d’urgence et des soins intensifs étaient absents cet été, que ce soit pour des vacances, des congés de maladie, des congés de maternité ou en raison de postes vacants.

Rivière et route au pied de l'Hôpital de Matane.

L'hôpital surplombe la ville de Matane.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent avait, lors de l’annonce de cette fermeture, expliqué avoir étudié toutes les avenues possibles. Il avait finalement décidé de fermer les lits de soins intensifs pour concentrer les ressources infirmières du côté de l'urgence de l'Hôpital de Matane.

Le réseau régional de la santé avait ainsi choisi de prioriser les patients qui pourraient subir un accident, une crise cardiaque ou présenter tout autre problème médical urgent.

Les hôpitaux de Rimouski et d’Amqui avaient été ciblés pour prendre la relève durant cette période de fermeture du 5 juillet au 7 septembre.

Rupture en cours au département d'obstétrique

Une rupture de services est par ailleurs en cours du côté du département d'obstétrique du même hôpital, et ce, jusqu'au 15 septembre à 8 h.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent indique qu’il doit une nouvelle fois procéder à cet arrêt en raison d'un problème d’effectifs infirmiers. Les femmes enceintes de la Matanie pourront accoucher à l’hôpital de Rimouski.

Gros plan sur le ventre d'une femme enceinte, pendant qu'une radiologue réalise une échographie.

Dans l'Est-du-Québec, plusieurs hôpitaux sont souvent touchés par des ruptures de service en obstétrique (archives).

Photo : getty images/istockphoto / gorodenkoff

Deux autres ruptures de services étaient également survenues le mois dernier dans le même département, du 10 au 19 août, puis du 25 août au 2 septembre.

Huit périodes d'interruption ont été annoncées dans ce département au centre hospitalier de Matane depuis le début de l'année 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !