•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hamilton : taxer les maisons vacantes? La Ville veut votre avis

Vu aérienne du centre-ville de Hamilton. On voit des immeubles au loin.

Hamilton est une des villes les moins abordables selon une récente étude. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Radio-Canada

La Ville de Hamilton cherche à savoir si elle devrait imposer une taxe aux propriétaires de logements vacants. À cet effet, elle a publié un sondage sur son site web et demande à ses citoyens d’y participer.

Cette initiative fait suite au vote du conseil municipal en faveur de l'adoption d'un règlement sur la taxation des logements vacants afin d'augmenter le nombre de logements locatifs disponibles.

Le personnel de la Ville utilisera les réponses au sondage afin de créer un cadre pour le projet de règlement.

Hamilton a été classée troisième ville la moins abordable d'Amérique du Nord dans un récent rapport d'Oxford Economics.

À l'heure actuelle, les propriétaires immobiliers dont les biens sont vacants doivent les inscrire dans un un registre de la Ville. Ils peuvent être condamnés à une amende s'ils ne le font pas. L'inscription coûte 297 dollars et les frais d'inspection s'élèvent à 840 dollars par an.

La Ville a déjà indiqué qu'elle était au courant de l'existence de propriétés vides et qu’elle avait reçu des plaintes à ce sujet. Elle a connaissance de 325 bâtiments vacants, dont 221 sont résidentiels, mais il pourrait y en avoir davantage car ce décompte ne tient pas compte des logements vacants dans les bâtiments occupés.

Le sondage en ligne se déroule du 7 au 28 septembre.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !