•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un futur ministre de la Santé conservateur devra être vacciné, dit O’Toole

M. O'Toole parle aux médias, de face.

Le chef conservateur Erin O'Toole, en point de presse, à Ottawa, le 7 septembre

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O’Toole, assure qu’un futur ministre de la Santé dans un gouvernement conservateur aura l’obligation d’être vacciné contre la COVID-19 pour être en poste.

M. O’Toole n’avait pas encore clarifié sa position à ce sujet, d’autant plus qu’il n’oblige pas ses candidats dans chaque circonscription à se faire vacciner.

Il était en point de presse mardi matin, à Ottawa, au sujet des tarifs d’Internet et de téléphonie cellulaire. Un journaliste de CBC lui a demandé de clarifier sa position sur la vaccination obligatoire au sein de son futur cabinet, s’il devient premier ministre.

On vous a déjà posé cette question, mais j’aimerais une réponse claire aujourd’hui. Vous engagez-vous à ce qu’un ministre de la Santé soit pleinement vacciné?, a demandé le journaliste.

Oui , a répondu d’emblée M. O’Toole, en anglais. Et c’est ce que M. Trudeau semble oublier. J’ai été en faveur de la vaccination depuis plus d’un an. C’est pourquoi ma femme et moi, après avoir eu la COVID-19, avons rendu public notre processus de vaccination dans une vidéo. M. Trudeau avait salué cela, à l’époque, a-t-il poursuivi.

Erin O’Toole accuse son adversaire libéral de créer la confusion et d’exploiter la question de la vaccination à son avantage simplement pour se faire réélire.

Or, la semaine dernière, en entrevue à Radio-Canada, M. O’Toole n’avait pas donné de réponse claire à cette même question.

Je vais toujours respecter les décisions personnelles sur la santé. Et c’est possible d’avoir une approche avec les tests de dépistages quotidiens, les masques et les mesures sanitaires pour les personnes non vaccinées, avait plutôt offert M. O’Toole comme réponse.

Tous nos candidats et candidates doivent utiliser les vaccins ou un test de dépistage quotidien. C’est important. Et j’encourage les vaccinations. C’est très important en pleine pandémie d’avoir une approche en collaboration, avait-il poursuivi.

Les libéraux de Justin Trudeau ont maintes fois critiqué le refus de M. O’Toole d’obliger tous les candidats conservateurs d’être vaccinés.

Justin Trudeau appuie quant à lui la vaccination obligatoire des fonctionnaires fédéraux, ce que M. O’Toole refuse d’appuyer.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !