•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle convention collective ratifiée pour les employés occasionnels de Gatineau

Animateurs de camps de jour assis dans l'herbe lors d'une formation dans un parc.

La Ville de Gatineau et le Syndicat des employés occasionnels ont ratifié une nouvelle convention collective. (Archive)

Photo : Radio-Canada

La Ville de Gatineau et le Syndicat des employés occasionnels de Gatineau ont officiellement ratifié, mardi, une nouvelle convention collective qui sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2024.

L’entente, qui touche 807 employés de la Ville de Gatineau, prévoit une augmentation de salaire de 2 % par année en plus d’améliorations au point de vue des horaires de travail pour certains travailleurs ayant de l’ancienneté.

La nouvelle convention collective sera en vigueur pour une période rétroactive de sept ans, du premier janvier 2018 au 31 décembre 2024.

Je suis confiant que les nouvelles modalités de cette convention permettront à la Ville de favoriser une attraction et une rétention de main-d'œuvre.

Une citation de :Pierre Lanthier, maire suppléant de la Ville de Gatineau

Les employés occasionnels ont un impact direct sur le bon déroulement et l'ambiance des activités récréatives, sportives et artistiques à la Ville, donc je suis heureux de cette nouvelle entente, a ajouté M. Lanthier lors d'un point de presse mardi.

Le président du Syndicat des employés occasionnels de la Ville de Gatineau, section locale 5104 (SCFP), Benoît Lebel, parle de gains importants pour les travailleurs.

Le plus grand gain est rattaché à l’ancienneté; auparavant, on n'avait pas de système d’ancienneté, toutes les heures étaient distribuées de façon équitable à tout le monde. Les plus anciens n'avaient pas le mérite d'avoir un meilleur horaire. Dans cette convention, on a corrigé la situation et j’en suis très content, a affirmé M. Lebel.

Le Syndicat des employés occasionnels de la Ville de Gatineau représente des travailleurs répartis dans le Service des loisirs, des sports et du développement des communautés; le Service des arts, de la culture et des lettres et dans les centres de services.

Les employés occasionnels de la Ville de Gatineau étaient sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2017.

Selon M. Lanthier, un seul contrat de travail reste à être négocié à la Ville de Gatineau, celui des travailleurs du domaine aquatique.

Ces employés sont sans contrat de travail depuis 2018. Les négociations dans ce secteur se poursuivent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !