•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vincent Boutin se retire de la course à la mairie de Sherbrooke

Le conseiller municipal Vincent Boutin

Le conseiller municipal Vincent Boutin

Photo : Radio-Canada

René-Charles Quirion

La course à la mairie de Sherbrooke se fera à deux : le conseiller municipal Vincent Boutin a décidé de tirer un trait sur sa campagne.

Le conseiller municipal a annoncé son retrait à la mairie, mardi, par communiqué et sur sa page Facebook.

Vincent Boutin ne sollicitera pas non plus de nouveau mandat comme conseiller municipal du district des Quatre-Saisons. 

C’est avec beaucoup d’émotions que je vous annonce cette décision que j’ai longuement mûrie au cours des dernières semaines, signale M. Boutin, par voie de communiqué.

Vincent Boutin justifie sa décision par un manque de temps et d’énergie à consacrer « à ce grand projet pour bien servir les Sherbrookoises et les Sherbrookois ».

J’ai donc pris la décision de me recentrer sur mon équilibre personnel et sur mes responsabilités familiales et ainsi être le père que je souhaite pour mes trois filles.

Une citation de :Vincent Boutin, conseiller municipal de Sherbrooke

Le politicien a mentionné qu’il n’accordera pas d'entrevue au sujet de son retrait de la vie politique.

Une nouvelle accueillie avec empathie

Cette décision de se retirer non seulement de la course à la mairie, mais aussi de la politique municipale a été accueillie avec beaucoup d’empathie par le maire Steve Lussier et la conseillère Évelyne Beaudin, les deux aspirants à la tête de la Ville.

Je peux comprendre à quel point il peut être difficile de prendre ce genre de décision. La vie politique est très exigeante et en campagne électorale, ça peut l’être encore plus. Il faut que toutes nos énergies soient concentrées là-dessus, ce qui implique des sacrifices dans les autres sphères de notre vie. J’espère qu’il se porte bien et je lui souhaite le meilleur pour la suite , indique Mme Beaudin.

Le maire Steve Lussier a pour sa part salué le conseiller municipal, à qui il avait confié de grandes responsabilités.

Je suis resté très surpris. C'est une personne de grande valeur. Il s’est toujours donné à 100 % dans son milieu. C’est un élu qui avait des tâches très importantes à la Ville de Sherbrooke, mentionne M. Lussier.

Steve Lussier, maire de Sherbrooke.

Il y a trois ans, le candidat indépendant Steve Lussier arrachait la victoire à Bernard Sévigny pour devenir maire de Sherbrooke (archives).

Photo : Radio-Canada

Steve Lussier n’a pas voulu s’avancer sur la façon dont le retrait de Vincent Boutin modifie sa stratégie de campagne.

J’ai beaucoup d’estime pour les personnes qui se présentent en politique. Il faut souvent conjuguer avec la famille aussi. Ce n’est pas toujours facile.

Une citation de :Steve Lussier, maire de Sherbrooke

Évelyne Beaudin constate que ce changement n’est pas le premier chamboulement à survenir lors de cette campagne électorale, notamment en raison du déclenchement de la campagne fédérale.

Notre plan de match a toujours été de se faire connaître et de faire connaître nos idées. C’était ça avant et ça va continuer de l’être pour le 7 novembre prochain. Ce que ça peut changer, c’est que pour la population, ça va devenir un choix plus clair, moins déchirant. Ce sera aux gens de déterminer s’ils veulent continuer avec ce que l’on a eu les quatre dernières années, ou s’ils veulent aller vers ce que l’on propose chez Sherbrooke citoyen, soit quelque chose de différent , indique Mme Beaudin.

Évelyne Beaudin.

La candidate à la mairie de Sherbrooke, Évelyne Beaudin.

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !