•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transport : KCS accepte de discuter avec le CP après le rejet d’une demande du CN

Une locomotive d'un train du CN avance sur des rails dans les Rocheuses.

Kansas City Southern affirme qu’elle demeure liée par les termes de l’accord de fusion du CN.

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

La Presse canadienne

Kansas City Southern (KCS) a accepté de reprendre contact avec le Chemin de fer Canadien Pacifique (CP), dans le cadre de la saga visant l'acquisition de ce transporteur ferroviaire du pays de l'Oncle Sam.

Le chemin de fer américain a indiqué que son conseil d’administration avait déterminé à l’unanimité que la proposition non sollicitée du CP d’une valeur d’environ 31 milliards de dollars américains, dette comprise, pourrait raisonnablement faire d’elle une proposition supérieure à l’offre de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN), d’une valeur d’environ 33,6 milliards de dollars américains, dette comprise.

KCS a l’intention de fournir au CP des renseignements non publics et d’engager des discussions et des négociations avec la compagnie ferroviaire de Calgary.

Kansas City Southern affirme qu’elle demeure liée par les termes de l’accord de fusion du CN et n’a pas déterminé que la proposition du CP est en fait supérieure.

Le CP, qui a fixé au 12 septembre la date limite pour que KCS examine son offre, a déclaré être impatient de rediscuter avec KCS.

Le Surface Transportation Board des États-Unis a rejeté à l’unanimité la demande conjointe du CN et de KCS d’approbation de l’utilisation d’une fiducie de vote, ce qui a été approuvé pour le CP.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !