•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université de la Colombie-Britannique va exiger une preuve de vaccination

Des étudiants marchent sous la pluie sur le campus de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).

Des étudiants marchent sous la pluie sur le campus de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

À trois jours de la session d’automne, l’Université de la Colombie-Britannique a clarifié que ses quelque 90 000 étudiants ainsi que les professeurs et le personnel devront avoir une preuve de vaccination contre la COVID-19.

Le président de l'Université de la Colombie-Britannique, Santa Ono, a précisé samedi sur Twitter que les personnes qui n'ont pas de preuve de vaccination devront se soumettre régulièrement à un test de dépistage rapide.

Auparavant, la politique de l’université reposait sur une simple déclaration que l’on était vacciné, ce qui soulevait des craintes, car il était en principe possible d'omettre la vérité sur son statut vaccinal.

Des informations supplémentaires sur cette nouvelle politique seront dévoilées mardi, a indiqué Matthew Ramsey, le directeur des affaires universitaires, notamment sur la fréquence à laquelle les étudiants et le personnel devront faire l’objet de tests rapides pour détecter le virus.

« Il s’agit d'un système complexe à concevoir et à mettre en œuvre. »

— Une citation de  Matthew Ramsey, directeur des affaires universitaires à l'UBC

D’autres établissements, dont l’Université de Victoria et l’Université Simon Fraser, ont déclaré qu’ils allaient demander le statut vaccinal de leurs étudiants. Samedi, ces universités n’avaient pas encore déclaré ouvertement si elles allaient réclamer une preuve de vaccination, comme l'Université de la Colombie-Britannique.

Un sondage interne auprès des étudiants qui fréquentent le campus de l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver et effectué auprès de 16 093 participants révèle que, en date du 16 août dernier, 92 % des répondants sont partiellement ou pleinement vaccinés.

À partir du 13 septembre, la Colombie-Britannique obligera ses citoyens à avoir une preuve de vaccination par l’entremise d’un passeport vaccinal qui permettra d’assister à des événements culturels et sportifs, ou encore pour se rendre dans un restaurant ou un bar.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !