•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jagmeet Singh détaille son plan pour combattre la quatrième vague

Jagmeet Singh porte un masque à l'extérieur dans un parc.

Le leader du NPD Jagmeet Singh compte débourser un milliard de dollars pour « accélérer les campagnes de vaccination ».

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

De passage à Ottawa, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a dévoilé dimanche son plan pour stimuler la vaccination des Canadiens, alors qu’une quatrième vague de cas de COVID-19 déferle au pays.

La plus récente modélisation de l'Agence de la santé publique du Canada sur la quatrième vague révèle que le Canada pourrait être aux prises avec une flambée de 15 000 nouveaux cas déclarés quotidiennement si le taux de vaccination ne progresse pas davantage. On compte actuellement plus de 7,5 millions de personnes admissibles qui n’ont toujours pas reçu leurs deux doses de vaccin.

Dans cette quatrième vague de COVID-19, on a vu qu’il y avait un manque de leadership national pour vraiment être pro-actif pour aider dans la vaccination et pour avoir un plan national.

Une citation de :Jagmeet Singh, chef du NPD

On propose plusieurs éléments pour aider les gens : de promouvoir l'importance d’être vacciné, de donner un programme pour aider les gens quoi doivent quitter le travail pour une journée pour être vacciné […] et protéger nos travailleurs de première ligne […] confrontés à de la violence, à des situations haineuses, a-t-il lancé.

D’entrée de jeu, Jagmeet Singh a promis de réserver une enveloppe d’un milliard de dollars pour accélérer les campagnes de vaccination si son parti devait former le prochain gouvernement fédéral.

Cette somme servirait entre autres à soutenir les programmes de vaccination en milieu scolaire et à mener des campagnes de sensibilisation numériques et sur les médias sociaux afin d’encourager les populations non vaccinées à le faire.

Il s’engage aussi à s’associer aux provinces et aux territoires pour créer des programmes ciblés et inclusifs qui vont éliminer les obstacles restants et aider les personnes qui ne sont pas encore vaccinées à l’obtenir, peut-on lire dans une fiche technique remise aux médias.

De plus, le leader du NPD entend offrir à tous les employés sous réglementation fédérale des congés de vaccination payés. Il prévoit d’obliger les directions de ces établissements à créer des cliniques de vaccination en milieu de travail dans le but de faciliter l’accès au vaccin.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Un passeport vaccinal fédéral

De surcroît, M. Singh souhaite procéder à l’implantation d’un passeport vaccinal fédéral qui serait en vigueur sur l’ensemble du pays. Selon le chef du NPD, ce passeport servira tant pour les voyages internationaux que pour les déplacements domestiques, incluant toutes les provinces et territoires.

On a déjà voyagé partout. C’est difficile de trouver les anciens courriels pour montrer la preuve [de vaccination]. Ça va être plus facile d’avoir un document fédéral que, oui, on est vacciné.

Une citation de :Jagmeet Singh, chef du NPD

Parallèlement, il compte modifier le Code criminel pour que l’agression contre le personnel de santé devienne une infraction plus grave. Cette mesure vise à protéger le personnel de la santé et les personnes qui cherchent à obtenir des soins contre le harcèlement et les attaques violentes, est-il écrit dans le communiqué de presse.

Nous avons la responsabilité de protéger celles et ceux qui nous protègent. Alors que la vaccination est en cours, nous devons éliminer tous les obstacles, y compris la peur de la violence et de l’intimidation, a déclaré le chef.

Finalement, il s’est engagé à soutenir les familles alors que la pandémie se poursuit en ramenant la Prestation canadienne de la relance économique à 2000 $.

Contre les armes d'assaut

Par ailleurs, M. Singh a été invité par la presse à clarifier sa position sur les armes d'assaut. On est pour l'interdiction des armes d'assaut. On appuie ce que la communauté a demandé, a-t-il répondu, faisant référence aux exigences des survivants et des proches de tueries comme celles de Polytechnique ou de la mosquée de Québec.

On doit appuyer leurs demandes d’avoir un programme de rachat. C’est ce que M. Trudeau a promis de faire, mais il ne l'a pas fait. On est pour la protection de la communauté. On est pour la protection de la population, a-t-il soutenu.

Finalement, le leader néo-démocrate s'est fait demander s'il comptait imposer un passeport vaccinal national, alors qu'une telle revendication n'avait pas été formulée par les provinces, l'Alberta s'opposant même à une telle initiative.

D’abord, il a fait remarquer que certaines provinces n'émettent pas de passeport ou de preuve vaccinale. Alors, cela leur fournirait un document officiel au besoin. Cela n’obligerait en aucune façon les provinces de se doter d’un tel document, a-t-il ensuite précisé.

On devrait rendre cela (montrer une preuve vaccinale) plus facile. Si vous êtes vaccinés, cela devrait être simple de fournir une preuve de vaccination. Pourquoi ne pas utiliser les ressources fédérales pour confectionner un document confirmant votre identité et votre statut vaccinal. Cela simplifierait la vie, a-t-il expliqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !