•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une preuve vaccinale fédérale uniforme « dans les mois qui viennent » pour voyager

Justin Trudeau se tient devant un micro avec au fond un avion dans un hangar.

Justin Trudeau lors d'une conférence de presse, à Mississauga, sur la proposition libérale d'instaurer une certification vaccinale pour prendre l'avion ou le train.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, estime qu'une certification de vaccination pour voyager en avion et en train contribuera à la relance économique, mais n'avance pas d'échéancier précis pour l'entrée en vigueur d'une telle preuve fédérale uniforme.

De passage à Mississauga, vendredi, le premier ministre sortant a indiqué vouloir travailler avec les provinces, qui détiennent les registres de vaccination, afin d'ajouter une certification fédérale de vaccination à leurs projets respectifs de passeport vaccinal permettant d’accéder aux gyms, bars, restaurants et salles de spectacles.

La semaine dernière, le Parti libéral avait déjà proposé de créer un fonds de 1 milliard de dollars qui servirait à mettre en place un passeport vaccinal dans les provinces qui choisissent de suivre cette voie. Jusqu’ici, le Manitoba, le Québec, la Colombie-Britannique et l’Ontario ont pris cette voie.

Quant à savoir quand une mesure fédérale uniforme, possiblement compatible avec le passeport canadien, pourrait être appliquée dans les avions et les trains, M. Trudeau est resté évasif, indiquant que cela pourrait se concrétiser dans les mois qui s’en viennent ou l’année prochaine.

Le chef libéral Justin Trudeau a précisé qu'une solution provisoire serait implantée entre-temps avec les provinces pour que dans les aéroports internationaux, ça soit un document provincial, mais suffisant pour voyager à l'international.

Si les gens ne se sentent pas en sécurité, ils ne vont pas voyager ni aller au restaurant, ce qui n’est pas bon pour les affaires. Les vaccins ne font pas juste nous protéger, ils permettent de remettre l'économie sur les rails.

Une citation de :Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada

Ce dernier a dénoncé au passage le manque de leadership du chef conservateur Erin O’Toole dans la lutte contre la COVID-19.

Je vais toujours respecter les décisions des provinces en ce qui concerne les passeports vaccinaux et les mesures sanitaires en pandémie, avait déclaré le chef conservateur la semaine dernière, lors d’un passage à Terre-Neuve.

Portrait d'Erin O'Toole en train de parler en conférence de presse

Erin O’Toole, chef du Parti conservateur, était de passage à Corner Brook, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Les provinces essaient de mettre en équilibre la nécessité de protéger les gens et le besoin de faire rouler l’économie. Si les provinces décident de mettre en place une preuve de vaccination, un passeport vaccinal, nous allons les soutenir et respecter leur choix, avait-il poursuivi.

M. Trudeau a aussi profité de la conférence de presse pour différencier son approche de celle des conservateurs quant à la vaccination des employés fédéraux, qu’il veut rendre obligatoire.

À chaque fois qu’Erin O’Toole parle de vaccination sur le lieu de travail ou de la vaccination de ses candidats, qu'il ne rend pas obligatoire au passage, il invoque plutôt l’instauration de tests réguliers. Mais tester n’est pas équivalent à la vaccination, a martelé le chef libéral, qui ne voit pas dans son approche une forme de punition, mais une mesure de protection.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !