•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des réfugiés afghans arrivent dès le 7 septembre à Sherbrooke

Une femme et ses enfants dans le hall d'un aéroport.

Le Service d'aide aux néo-Canadiens s'attend à recevoir majoritairement des personnes seules, et possiblement quelques familles.

Photo : AFP / OLIVIER DOULIERY

Radio-Canada

Sherbrooke s'apprête à recevoir de 50 à 75 réfugiés afghans. Dès la semaine prochaine, du 7 au 17 septembre, le Service d'aide aux néo-Canadiens (SANC) s'apprête à accueillir principalement des personnes seules et possiblement quelques familles, pour la plupart originaires de Kaboul.

Depuis le 29 août, le Canada a évacué plus de 3700 personnes d'Afghanistan, dont 3000 sont arrivées en sol canadien, selon des chiffres publiés vendredi par le gouvernement de Justin Trudeau. Sherbrooke fait partie des six municipalités québécoises qui accueilleront les premiers groupes de réfugiés.

Le SANC leur offrira d'abord un logement temporaire. L'organisme a des logements à même ses locaux, et certaines personnes seront logées dans un appartement loué par le SANC, tandis que d'autres seront hébergées dans un hôtel.

Des lits simples dans deux chambres séparées, avec des serviettes sur les lits.

Voici un exemple des chambres dans lesquelles les réfugiés afghans seront logés temporairement.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Par la suite, le SANC accompagnera les nouveaux arrivants dans leur recherche de logement, d'un travail et dans l'inscription aux cours de francisation.

La première chose, c'est de les rassurer quand ils arrivent ici, souligne la directrice générale du SANC, Mercedes Orellana. Leur faire ressentir qu'ils sont en sécurité. Ils sont sortis justement parce qu'ils ne se sentaient plus en sécurité dans leur pays.

« [Les priorités sont] de leur faire rencontrer des gens de la communauté, qui sont ici. De savoir ce qu'est l'hiver québécois, le système de santé, le système d'éducation, d'habitation aussi. »

— Une citation de  Mercedes Orellana, directrice générale du Service d'aide aux néo-Canadiens

Le Canada espère accueillir 20 000 réfugiés afghans au cours des prochains mois. Ottawa dit recourir à tous les moyens à sa disposition pour aider les citoyens canadiens, les résidents permanents et leurs familles, ainsi que des ressortissants afghans vulnérables – admissibles selon les mesures d'immigration spéciales – à quitter l'Afghanistan et à venir au Canada.

À l'heure actuelle, le Canada estime que 470 citoyens canadiens, 260 résidents permanents et 500 membres de leur famille sont toujours coincés en Afghanistan.

Avec les informations de Marie-Hélène Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !