•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Montréalais boudent toujours le métro au profit de la voiture

Avant la pandémie, 47 % des travailleurs affirmaient que le métro était leur principal mode de transport. Cette proportion est maintenant de 40 %, selon un sondage.

Des cônes orange bordent le long d'une autoroute.

Les travailleurs sont plus nombreux à opter pour la voiture pour se rendre au travail qu'avant la pandémie (archives).

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Si les Montréalais étaient nombreux à se rendre au travail en métro avant la pandémie, la voiture est maintenant devenue leur moyen de transport privilégié.

Avant mars 2020, 47 % des travailleurs affirmaient que le métro était leur principal mode de transport. Cette proportion a chuté à 40 % un an et demi plus tard, selon un sondage de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) publié jeudi.

Cette réticence à utiliser le métro se traduit par une augmentation du nombre d’automobilistes : ceux qui disaient prendre la voiture représentaient 46 % des travailleurs avant la pandémie, par rapport à 51 % maintenant.

C’est un phénomène un peu humain, ça fait 18 mois qu’on dit aux gens qu’ils doivent se distancer et progressivement ils doivent se réapproprier l’espace, concède Luc Tremblay, directeur général de la Société de transport de Montréal (STM), en entrevue à l’émission Le 15-18 jeudi.

Un réseau sécuritaire

Luc Tremblay tient toutefois à rassurer les usagers sur l'efficacité des mesures sanitaires à l'échelle du réseau et sur la qualité de l'air dans le métro.

Selon lui, la santé publique a confirmé à plusieurs reprises qu’il n’y a eu aucune éclosion dans les sociétés de transport du Québec et les tests de qualité de l'air ont indiqué qu'il est presque aussi bon qu’à l’extérieur.

Donc, les mesures fonctionnent, soutient-il.

À la rentrée cette semaine, 51 % de l’achalandage prépandémie était de retour dans les métros de la STM.

Il y a une progression marquée depuis quelques semaines […] et ça progresse tous les jours et c’est très, très encourageant.

L’essayer, c’est l’adopter. Revenez dans le réseau et vous allez constater par vous-mêmes que c’est sécuritaire.

Une citation de :Luc Tremblay, directeur général de la STM

La STM s’attend à récupérer 75 % de son achalandage habituel d’ici la fin de l’année.

Pour atteindre cet objectif, la société a mis en place diverses mesures incitatives, dont une fonction dans son application mobile qui permet aux clients de déterminer à l’avance le niveau d’entassement, des comités d’accueil et des trousses d’accompagnement.

Selon le sondage de la CCMM, 47 % des travailleurs ont amorcé leur retour en présentiel, comparativement à 28 % en juin. Parmi eux, 19 % sont présents au travail à temps plein et 28 % le sont à temps partiel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !