•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition pour une route 144 plus sûre à Onaping

Une route sinueuse près d'un chemin de fer.

C'est dans ce secteur de la route 144 que des accidents ont souvent lieu.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Radio-Canada

France Gélinas, la députée de Nickel Belt, a lancé une pétition réclamant plus d’actions de la part du ministère des Transports pour un secteur dangereux de la route 144 dans lequel trois collisions ont eu lieu en août.

Sur la route 144 qui relie Sudbury à Timmins, un secteur dangereux continue de causer des accidents.

En raison de ses doubles courbes en forme de « S » suivies d’un passage à niveau, ce secteur a mené à de nombreuses collisions en raison du manque de visibilité face au passage des trains dans le secteur.

Le mois dernier, trois accidents, dont un déversement de diésel à la suite d’un renversement d’un camion, ont eu lieu.

Une route sinueuse près d'un chemin de fer.

C'est dans ce secteur de la route 144 que des accidents ont souvent lieu.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

En juin 2020, le ministère des Transports ontarien avait fait une évaluation des risques dans le secteur et avait jugé que ce segment de la route était dangereux.

Ceux-ci ont fini d'installer en décembre dernier de la signalisation supplémentaire pour avertir les automobilistes ainsi que des caméras de surveillance.

Mais, selon Mme Gélinas, ce n’est pas suffisant, elle lance donc une pétition pour que le ministère en fasse davantage.

Même avec les améliorations, on continue de voir des accidents sans arrêt, déplore-t-elle.

Mme Gélinas affirme que ce n’est pas seulement le comportement des automobilistes qui doit changer, c’est aussi la route.

Elle voudrait demander au ministère des Transports d’aménager le secteur afin de redresser la route pour la rendre moins courbée et donc plus sécuritaire.

Mme Gélinas affirme qu’elle va rencontrer la ministre des Transports Caroline Mulroney et qu’elle souhaite recueillir des témoignages de personnes qui circulent souvent dans le secteur.

En réponse, par courriel, le ministère des Transports a indiqué qu’après avoir amélioré la signalisation dans le secteur, il continuait de surveiller ce segment de la route 144.

Un groupe de citoyens continue de faire entendre sa voix

Au mois d’août, un groupe de citoyens mobilisés a organisé une manifestation pour attirer l’attention des décideurs sur l’enjeu.

Pour Chantelle Gorham, qui a organisé la manifestation en août, le ministère n’a toujours pas fait assez pour régler la situation, qui a été observée par les résidents depuis la construction de la route en 1956.

Chantelle Gorham devant l'intersection de la route 144 et du chemin Marina.

Une manifestation pour demander au ministère des Transports d'en faire davantage pour résoudre les problèmes de sécurité à l'intersection de la route 144 a été organisée en août.

Photo : CBC/Sarah MacMillan

Le ministère affirme qu’il a fait des changements, mais pour dire vrai, il n’a fait qu’ajouter un panneau, il essaie de vendre des changements qu’il a faits à la communauté, alors qu’il n’en a pas fait autant.

Selon elle, le ministère n’est pas au courant des différents accidents qui ont lieu dans ce secteur, ce qui fausse la manière dont la situation est prise en charge.

Pour Mme Gorham, qui est en communication avec les gens du ministère des Transports depuis plus d’un an, ceux-ci devraient mettre en place une série de mesures, comme des bandes vibrantes pour avertir les automobilistes et des feux de circulation suspendus pour indiquer l’arrivée d’un train.

Elle affirme que lorsque le prochain accident va survenir dans ce secteur, la manifestation va se transporter devant les bureaux du ministère des Transports sur la route 69 et la route sera bloquée pour symboliser les nombreux blocages de circulation causés par le segment de la 144.

Avec les informations de Aya Dufour

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !