•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les signalements d’ours en hausse au Manitoba

Un ours noir assis dans les herbes hautes.

Généralement, d’année en année, le mois qui connaît le plus grand nombre de rencontres entre humains et ours est le mois d’août.

Photo : CBC / Tyson Koschik

Des propriétaires de chalets au Manitoba ont remarqué une hausse d’interactions avec des ours noirs en 2021. La province fait le même constat et rappelle au public d’être prudent.

Lorne DeLaronde possède depuis une vingtaine d’années un chalet situé à Lac du Bonnet, au nord-est de Winnipeg. Il affirme que les membres de sa famille ont aperçu un ours sur leur terrain à huit reprises cette année.

« Durant les dix dernières années, j’ai vu qu’une seule fois un ours qui traversait mon terrain. Je ne sais pas si l’on a vu le même ours à chaque reprise cet été, mais il y a clairement une présence accrue d’ours dans la région. »

— Une citation de  Lorne DeLaronde, propriétaire d’un chalet à Lac du Bonnet

M. DeLaronde affirme que ses voisins ont aussi remarqué plus d'ours noirs. Il est étonné de voir ces animaux s'approcher autant de son chalet.

Un ours noir se promène devant un lac.

Un ours photographié par Lorne DeLaronde, depuis son chalet.

Photo : Gracieuseté de Lorne DeLaronde

Dans un communiqué envoyé jeudi, le ministère de l’Agriculture et du Développement des ressources du Manitoba confirme les impressions de M. DeLaronde. Il a reçu un nombre plus élevé que la normale de signalements d’interactions avec des ours noirs dans plusieurs régions de la province.

Le gouvernement rappelle au public de faire attention aux ours lorsqu’il s’aventure sur leur territoire.

Comme certaines régions souffrent d’une pénurie de nourriture naturelle, il est plus probable que les ours en quête de nourriture se rapprochent des humains, selon la province. À l’approche de l’hiver, la quête pour la nourriture des ours noirs s'accélère, et ils explorent tout ce qui en a l’odeur.

Le gouvernement manitobain a préparé une liste de conseils pour aider la population à réduire les risques de conflits avec des ours noirs et d’autres animaux sauvages.

Les conseils « Gare à la faune » du Manitoba :

  • ne jamais s'approcher d'un ours ou d'un autre animal sauvage ou le nourrir;
  • tenir les chiens en laisse pendant les marches à l’extérieur pour réduire les risques qu’ils débusquent un ours;
  • retirer tous les jours les fruits mûrs ou tombés d’un arbre et ne pas les laisser pourrir au sol;
  • retirer les mangeoires à oiseaux entre les mois d’avril et de novembre;
  • avoir un répulsif à ours sur soi et savoir comment s’en servir.

Les ours sont des animaux sauvages, et il faut les respecter, rappelle la province. La meilleure façon d’aider les ours noirs et de réduire les risques tant pour les humains que pour eux, c’est de ranger les objets attrayants de façon que les ours ne puissent pas y accéder.

Quant à Lorne DeLaronde, il compte retourner à son chalet cet automne tout en ayant sur lui un avertisseur sonore ainsi que des répulsifs à ours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !