•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rimouski vibre au son du 35e Festi Jazz

En compagnie d'un violoncelliste et d'un percussionniste, Emie R Roussel est au piano sur scène.

Emie R Roussel et ses musiciens faisaient un test de son jeudi après-midi, avant le début du festival.

Photo : Radio-Canada / Xavier Lacroix

Radio-Canada

Le 35e Festi Jazz international de Rimouski commence jeudi soir. Mais en parallèle à la fête, le Festi Jazz est bien malgré lui l'un des premiers festivals au Québec à devoir composer avec l'exigence du passeport vaccinal, en vigueur depuis hier.

Selon le directeur général de l’événement, Sébastien Fournier, l’application de cette nouvelle mesure sanitaire apporte son lot de défis.

Sébastien Fournier au micro de Radio-Canada dans un parc de Rimouski sur le bord du fleuve Saint-Laurent.

Sébastien Fournier est directeur général du FestiJazz de Rimouski (archives).

Photo : Radio-Canada

Au début de la semaine, Sébastien Fournier affirmait lors de son passage à l’émission Info-réveil que certains festivaliers avaient demandé des remboursements à la suite de l’annonce d’une preuve vaccinale obligatoire à l’entrée du festival.

L'achat de matériel et la formation du personnel et des bénévoles ajoutent de la lourdeur et des coûts.

Il faut aussi qu'on parle avec la sécurité, parce qu'il va y avoir des personnes qui ne l'auront peut-être pas ou qui voudront rentrer sans l'avoir, anticipe le directeur.

Jeudi après-midi, le gouvernement du Québec a annoncé une aide financière de 117 580 $ au festival. L’argent octroyé provient des ministères de la Culture et des Communications et du Tourisme.

Une Rimouskoise en ouverture

La Rimouskoise Emie R Roussel, marraine du festival cette année, ouvre le bal jeudi soir.

Après une pause d'un an et demi causée par la pandémie, la pianiste et compositrice et son trio remonteront sur scène pour présenter Rythme de passe, un nouvel album qui leur a valu une nomination dans la catégorie de l'album jazz de l'année aux derniers prix Juno.

Émie R Roussel accorde une entrevue à Radio-Canada

Le Émie R Roussel trio s'illustre au Québec, mais aussi à l'étranger.

Photo : Radio-Canada / Nadia Ross

La pianiste est particulièrement fière de participer à ce festival qui a lieu dans une ville où elle a grandi. Je suis arrivée à Rimouski à 12 ans et j'ai vécu le festival comme spectatrice, mais je l'ai vécu aussi au travers des concerts que mon père [Martin Roussel NDLR] donnait. J'assistais à toutes sortes de ses prestations, qui étaient hyper diversifiées à l'époque. Donc je l'ai vécu un peu de tous les angles, de l'intérieur et de l'extérieur. C'est vraiment très particulier pour moi, puis ça me fait vraiment plaisir de pouvoir être la marraine cette année, lance la pianiste.

Le tout début de ce 35e Festi Jazz a été l'occasion de remettre le prix Héron d'or à une personne qui contribue au développement du festival et du jazz dans la région. Cette année, il a été remis à l'animatrice et agente d'artistes Colette Schryburt.

Colette Schryburt reçoit le prix Héron et pose en compagnie de trois autres personnes.

L'animatrice et agente d'artistes Colette Schryburt a reçu le Héron d'or cette année pour sa contribution au développement du Festi Jazz. Elle est accompagnée du directeur du festival Sébastien Fournier, de la présidente du CA Nicole Poirier et de la marraine du Festi Jazz de cette année, Emie R Roussel.

Photo : Radio-Canada / Xavier Lacroix

Jusqu'à dimanche, une trentaine de spectacles, dont ceux de Steve Hill, Jane Bunnett et Djely Tapa seront proposés aux festivaliers.

Avec les informations de Xavier Lacroix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !