•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les autorités saisissent un bateau de pêche de la Première Nation de St. Mary’s

Deux agents examinent l'équipement de pêche à bord du bateau.

Les chefs de la nation Wolastoqey au Nouveau-Brunswick dénoncent la saisie d'un bateau de pêche d'une de leurs communautés. Ci-dessus : des agents du ministère des Pêches et des Océans inspectent un bateau de pêche au homard (archives).

Photo : MPO Maritimes / Twitter / @MPO_MAR

Radio-Canada

Des agents du ministère des Pêches et des Océans du Canada (MPO) ont récemment saisi un bateau de pêche de la Première Nation de St. Mary's, au Nouveau-Brunswick.

Le 26 août 2021, des agents des pêches ont arrêté deux individus, qui pêchaient dans la région de la baie de Fundy, pour des infractions présumées à la Loi sur les pêches. À cette occasion, un bateau a été saisi, indique le MPO dans une déclaration écrite transmise à Radio-Canada.

Toute pêche qui a lieu sans permis ou en violation d'un permis délivré par le ministère est considérée comme non autorisée et fait l’objet de mesures d'exécution, ajoute le MPO.

Les chefs de la nation Wolastoqey au Nouveau-Brunswick disent être à la fois déçus et frustrés. Cités dans un communiqué, ils affirment que l’intervention du MPO est discriminatoire et qu’il s’agit d’une tactique d’intimidation et d’une ingérence dans les droits de pêche dans la baie de Fundy protégés par la Constitution.

Les chefs soutiennent que le MPO ignore les droits de pêche à des fins alimentaires, sociales et rituelles et le droit des membres de leurs communautés de faire une pêche de subsistance convenable.

Le MPO dit avoir remis à la Première Nation de St. Mary's un permis de pêche communautaire autochtone pour 2021, qui autorise la pêche communautaire à des fins alimentaires, sociales et rituelles, y compris la pêche au homard, dans la zone de pêche 36 située dans la baie de Fundy.

Les chefs indiquent que c’est dans cette zone que des membres de la communauté de St. Mary’s pêchent depuis la fin de juillet. Selon les chefs, les pêcheurs arrêtés par le MPO exerçaient le droit de pêche de subsistance convenable issu des traités et reconnu par la Cour suprême du Canada.

Le MPO indique sur son site web que la pêche de subsistance convenable (Nouvelle fenêtre) doit se dérouler durant les saisons de pêche commerciale. La saison de pêche commerciale du homard dans la zone 36 en 2021 s’étend du deuxième mardi de novembre jusqu’au 14 janvier et du 31 mars jusqu’au 9 juillet, précise le ministère (Nouvelle fenêtre).

Les chefs de la nation Wolastoqey demandent à la ministre des Pêches et des Océans, Bernadette Jordan, de reconnaître les droits de pêche de leurs communautés protégés par la Constitution et de travailler avec la Première Nation de St. Mary's pour apaiser les tensions et trouver une solution.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !