•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les restes de l’ouragan Ida provoquent des inondations dans le nord-est des États-Unis

Rue inondée et poteau électrique brisé

Les restes de l'ouragan Ida ont causé d'importants dégâts à Annapolis, dans le Maryland.

Photo : Getty Images / Drew Angerer

Agence France-Presse

Les restes de l'ouragan Ida, qui a fait au moins sept morts lors de son passage dans le sud des États-Unis et s'est depuis affaibli, ont causé mercredi plusieurs tornades et d'importantes inondations dans le nord-est du pays.

D'impressionnantes tornades ont été observées en Pennsylvanie, dans le New Jersey et dans le Maryland. À Annapolis, ville située à une cinquantaine de kilomètres de Washington, ce phénomène météorologique a déraciné des arbres et fait tomber des poteaux électriques.

Plusieurs villes, dont New York et Philadelphie, ont été placées sous une alerte de tornade par le National Weather Service (NWS).

C'est une situation particulièrement dangereuse. S'il vous plaît, mettez-vous à l'abri si vous êtes dans la zone d'une alerte de tornade, a tweeté mercredi le NWS Mount Holly.

Abritez-vous MAINTENANT. Les débris volants seront dangereux pour ceux qui ne sont pas à l'abri, a tweeté Notify NYC, un programme de communications d'urgence de la ville de New York.

Dans le New Jersey, frappé par des pluies torrentielles, l'état d'urgence a été déclaré par le gouverneur Phil Murphy.

L'ouragan Ida, rétrogradé en cyclone post-tropical, a apporté dans son sillage de fortes pluies, qui ont provoqué d'importantes inondations sur la côte est des États-Unis.

Un jeune homme de 19 ans est décédé et une autre personne est portée disparue après l'inondation d'un immeuble dans le Maryland mercredi. Cela porte le bilan d'Ida à sept morts.

Le cyclone post-tropical Ida apporte de fortes pluies généralisées et des crues soudaines pouvant représenter un risque mortel le long et près de sa trajectoire, a précisé le Centre national des ouragans (NHC).

Ida devrait ensuite continuer sa route vers le nord et se diriger vers la Nouvelle-Angleterre jeudi.

Le président Joe Biden se rendra vendredi en Louisiane, où l'ouragan Ida, qui y a touché terre dimanche, a détruit de nombreux bâtiments et privé d'électricité plus d'un million de foyers.

Les ouragans sont un phénomène récurrent dans le sud des États-Unis. Mais le réchauffement de la surface des océans contribue à rendre les tempêtes plus puissantes, alertent les scientifiques.

Elles font notamment peser un risque de plus en plus important sur les communautés côtières victimes des phénomènes de vagues-submersions amplifiés par la montée du niveau des océans.

Internationaux des États-Unis : la pluie interrompt un match sur un court couvert

Des spectateurs s'abritent alors que de fortes pluies s'infiltrent dans un stade couvert.

Le stade Louis Armstrong a beau être couvert, son toit n’a pas résisté aux pluies torrentielles.

Photo : usa today sports / Danielle Parhizkaran

Scène irréelle à Flushing Meadows : une pluie balayant le court Louis Armstrong, pourtant bien couvert, a provoqué l'interruption du match de deuxième tour des Internationaux des États-Unis, mercredi soir, entre le Sud-Africain Kevin Anderson et l'Argentin Diego Schwartzman.

Ce dernier venait de remporter la première manche 7-6 (7/4) et était mené 30-15 dans le premier jeu de la deuxième quand le match a été stoppé par la Fédération américaine de tennis (USTA), organisatrice de ce tournoi du grand chelem, alors que le court devenait trop glissant, après deux premières courtes interruptions.

Les images étaient assez spectaculaires dans la salle comme au-dehors, avec des vagues de pluie qui trouvent leur origine dans une tornade à moins de 20 km du site, vestige de l'ouragan meurtrier Ida.

Les averses, qui avaient été plutôt clémentes en journée à New York, ont pris un tour plus torrentiel en soirée, et sont passées dans les quatre coins du toit rétractable du stade qui avait été installé en 2018 pour permettre aux matches de se jouer en dépit de la pluie.

Au cours des deux premières interruptions, le personnel du tournoi est parvenu à faire sécher le court avec des machines et l'essuyait avec des serviettes traînées avec leur pied au sol. Mais la surface a fini par être gorgée d'eau, l'enceinte risquant de se transformer en piscine.

Afin d'appeler chacun à la prudence, les autorités locales ont enchaîné une série de messages d'alertes sur les téléphones intelligents.

Des hommes et des femmes sous des parapluies

Les spectateurs quittent le Centre de tennis Billie-Jean-King après l'interruption d'un match.

Photo : AFP / ANGELA WEISS

Pendant ce temps, quand la plupart quittaient péniblement le Centre national Billie-Jean-King, tanguant sous le vent et la pluie, d'irréductibles spectateurs sont restés au court Louis-Armstrong, trempés et espérant une reprise du match, qui devait finalement avoir lieu sur l'Arthur-Ashe, l'autre court – réellement – couvert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !