•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de personnes manifestent contre le passeport vaccinal en C.-B.

Des dizaines de personnes occupent une intersection avec des pancartes à la main.

Plusieurs milliers de personnes opposées à l’instauration du passeport vaccinal se sont fait entendre dans les rues de Vancouver mercredi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Gian-Paolo Mendoza

Radio-Canada

Plusieurs milliers de personnes opposées à l’instauration du passeport vaccinal se sont fait entendre dans les rues de Vancouver et devant plusieurs hôpitaux de la Colombie-Britannique mercredi après-midi, suscitant l'indignation de dirigeants politiques.

Les manifestants ont appelé à rejeter la tyrannie des vaccins obligatoires. Certains agitaient des pancartes affirmant que les passeports vaccinaux constituent de la discrimination.

Angela D'Agostino, une manifestante, dit qu'elle n'a pas l'intention de se faire vacciner et qu'elle trouve la pression actuelle en faveur de la vaccination effrayante.

Si nous renonçons à l'un de nos droits maintenant, nous n'aurons fondamentalement aucun contrôle sur la vie, a-t-elle soutenu.

À Vancouver, la police estimait qu’environ 5000 personnes bloquaient la circulation vers 15 h, à l'intersection de la rue Cambie et de la 12e avenue. Les manifestants se sont rassemblés devant l'Hôpital général de Vancouver avant de se diriger vers l'hôtel de ville.

À Kelowna, environ 1000 personnes se sont rassemblées devant l'Hôpital général de la ville.

C’est la liberté de choix qui a motivé Raena Birch à se mobiliser. Je pense que ce que je fais sur le plan médical ne regarde personne d'autre, a-t-elle déclaré.

Des manifestations similaires ont également eu lieu devant des hôpitaux à Kamloops, Victoria, et Prince George.

Une femme est assise sur des marches au milieu d'une manifestation avec une pancarte à la main.

Les manifestants ont appelé à "rejeter la tyrannie des vaccins obligatoires".

Photo : Radio-Canada / Gian-Paolo Mendoza

Un travailleur de la santé agressé

La régie de santé de l'île de Vancouver, Island Health, indique que certaines des manifestations qui ont eu lieu sur l'île ont perturbé l'accès sécuritaire de certaines personnes à des soins de santé.

Des membres des équipes soignantes d'Island Health ont été victimes d'abus verbaux alors qu'ils se rendaient au travail ou le quittaient pendant ces manifestations, et dans au moins un cas, un membre de l'équipe soignante a été agressé physiquement, déplore la présidente-directrice générale d'Island Health, Kathy MacNeil.

« Ce qui est arrivé à nos équipes de soins de santé aujourd'hui n'est acceptable ni pour moi ni pour les personnes et les communautés qu'elles servent. Les équipes méritent le respect et le soutien, quelles que soient nos convictions personnelles. »

— Une citation de  Kathy MacNeil, présidente-directrice générale d'Island Health
Un homme porte son enfant sur ses épaules lors d'une manifestation à Vancouver, en Colombie-Britannique, le 1er septembre 2021. Il brandit une pancarte sur laquelle est écrit, en anglais: «Mon grand-père s'est battu pour une liberté que mon fils n'aura pas».

Certains manifestants portaient des pancartes affirmant que les passeports vaccinaux constituent de la discrimination.

Photo : Radio-Canada / Gian-Paolo Mendoza

Des politiciens condamnent les manifestations

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, a dénoncé ce qu'il qualifie de harcèlement des travailleurs de la santé pendant les manifestations.

« Bien que tout le monde ait le droit de manifester pacifiquement, le ciblage et le harcèlement des travailleurs de la santé dans les établissements de soins de santé sont totalement inacceptables. »

— Une citation de  John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Sur Twitter, le maire de Vancouver, Kennedy Stewart, a appelé les manifestants à rentrer chez eux.

« Quand je vois des gens bloquer des travailleurs de la santé qui travaillent sans relâche pour sauver des gens qui meurent de la COVID-19, ça me rend malade. »

— Une citation de  Kennedy Stewart, maire de Vancouver

Avec des informations de Bethany Lindsay, Eva Uguen-Csenge, Brady Strachan, Tanya Fletcher, Jon Hernandez et Betsy Trumpener

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !