•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’eau se fait rare à Sutton

Une affiche en bord de route demande de réduire la consommation d'eau. À côté, une affiche fait la promotion d'un nouveau développement immobilier.

À Sutton, plusieurs résidents jugent qu’il faudrait arrêter le développement immobilier pour ménager l'eau.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Radio-Canada

Alors que la municipalité de Sutton demande encore une fois aux citoyens de diminuer leur consommation d’eau, plusieurs résidents jugent qu’il faudrait arrêter le développement immobilier pour ménager cette ressource.

Gaétanne Nadeau habite depuis toujours à Sutton. Elle s’inquiète du nombre élevé d'épisodes de manque d’eau depuis quelques années. Plus ils vont faire de développements, moins il va y avoir d’eau pour tout le monde. Vous savez, quand on vide la nappe phréatique, ce qui arrive

L’eau, c’est la base de tout. Pas d’eau, qu’est-ce qui arrive?

Une citation de :Gaétanne Nadeau, résidente de Sutton

Comme elle, plusieurs résidents jugent qu’il faudrait arrêter le développement immobilier, qui ajoute une pression supplémentaire sur la ressource hydrique.

Je pense qu’il faut freiner le développement, indique la conseillère municipale Dominique Parent. Elle croit que la municipalité a trop tardé avant d’agir pour éviter de déplaire à l'électorat.

Comment gagner des votes en disant qu’on va freiner le développement? Comment gagner des votes en disant qu’on pourrait baisser, par des décisions comme ça, la quantité de revenus qu’on peut avoir des taxes?, souligne-t-elle.  

Dans le secteur de la montagne de Sutton, le problème est encore plus criant qu'ailleurs. La Ville capte l’eau qui s’écoule des ruisseaux pour remplir des réservoirs qui alimentent ensuite en eau les citoyens. Les réserves se font cependant basses en raison des faibles précipitations.

Pour tenter de régler le problème, la Ville a déjà cherché les fuites dans son réseau pour les colmater. Selon le directeur général de Sutton, c'est ce qui a permis d'éviter que la situation ne devienne beaucoup plus grave cet été.

L’eau, une priorité

Alors que l'enjeu du manque d'eau est connu depuis longtemps, le maire de Sutton Michel Lafrance se défend de ne pas avoir été proactif depuis quatre ans. 

C’est certain que l’eau est une priorité pour la Ville de Sutton, remarque-t-il. On n’a pas lésiné, mais avant de prendre des décisions éclairées, on a besoin d’avoir des études. On a obtenu les études, on est en attente. À partir de ce moment-là, on pourra bouger et agir.

Une étude sur les quantités d'eau disponible sera en effet bientôt remise aux élus. Ce document est attendu avec impatience par la station de ski Mont Sutton, dont le projet de développement immobilier est présentement sur pause.

On est en attente depuis très très longtemps. Ça fait plusieurs années qu’on parle d’approvisionnement en eau. On espère qu’on va avoir la bonne solution pour nous permettre de regarder vraiment de façon très précise nos projets de développement, souligne Jean-Michel Ryan, président-directeur général du Mont Sutton.

Il souhaiterait capter l'eau au centre du village et l'acheminer dans la montagne. Quand on veut, on trouve des solutions. [...] On est le moteur économique de la région également, alors on a besoin de ce support-là et on attend un dénouement positif, conclut-il.

Avec les informations de Thomas Deshaies

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !