•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique va abattre des coyotes du parc Stanley après 45 attaques

Un coyote dans les bois, le 11 juin 2021.

Photo d'un coyote prise par une caméra activée par un détecteur de mouvement dans le parc Stanley de Vancouver.

Photo : Offerte par Kristen Walker

Radio-Canada

Le gouvernement de la Colombie-Britannique annonce qu'il éliminera dès que possible au moins une partie des coyotes du parc Stanley, à Vancouver, pour « assurer la sécurité humaine ».

La coexistence avec les animaux sauvages est un principe important de la gestion de la faune en Colombie-Britannique, mais il s'agit de circonstances extraordinaires où le risque pour la sécurité publique est accru, explique le ministère des Forêts de la province dans une déclaration.

Au cours des 24 heures précédant l'annonce, deux enfants et un homme ont été attaqués par des coyotes dans le parc Stanley, ce qui porte à 45 le nombre d'attaques confirmées dans le parc cette année, selon les agents de conservation.

Aucune des trois dernières victimes n'a été grièvement blessée, selon le chef régional du Service des agents de conservation de la Colombie-Britannique.

Accoutumance aux humains

L'inspecteur Drew Milne indique qu'un coyote a été abattu près de Brockton Oval tôt mercredi matin.

Avant l'aube, des agents ont secoué un contenant rempli de croustilles et un coyote qui se trouvait à environ 75 mètres s'est approché d'eux, raconte-t-il.

Ce n'est pas un comportement normal. Il s'agit d'une accoutumance aux personnes et d'un conditionnement alimentaire, explique Drew Milne. C'est ce genre de comportements que nous observons qui provoque ces attaques.

« Nous avons reçu des signalements d'individus qui nourrissent les animaux sauvages pour pouvoir prendre des photos, mais aussi parce qu'ils pensent bien faire. (...) Nous allons par négligence tuer la faune à cause de cela. »

— Une citation de  Drew Milne, inspecteur auprès du Service des agents de conservation de la Colombie-Britannique
Une femme marche devant une pancarte annonçant la fermeture du parc.

Des panneaux sont installés près de sentiers fermés après une série d'attaques de coyotes dans le parc Stanley à Vancouver, en Colombie-Britannique, le mercredi 7 juillet 2021.

Photo : CBC/Ben Nelms

Éviter le parc pendant la nuit

Mardi, la Commission des parcs de Vancouver avait annoncé fermer le parc Stanley après 19 h tous les soirs en raison de la hausse récente d’attaques de coyotes.

Selon sa directrice générale, Donnie Rosa, les barrières installées aux entrées du parc n’ont pas été suffisantes pour dissuader les gens d’y pénétrer après sa fermeture mardi. Des clôtures seront désormais érigées, ajoute-t-elle.

Nous continuons à chercher des moyens pour que les gens soient en sécurité et ne viennent pas dans le parc pendant la nuit, assure-t-elle.

Avec des informations de Karin Larsen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !