•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des logements sociaux et non du baseball au bassin Peel, promet le NPD

M. Singh parle aux médias, debout, de profil. Derrière lui se tiennent Mme Thiébaut et M. Boulerice. En arrière-plan, des immeubles à logements du centre-ville de Montréal.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, à Montréal, le 1er septembre, accompagné des candidats Alexandre Boulerice et Sophie Thiébaut.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

S’ils sont portés au pouvoir, les néo-démocrates s’assureraient que les terrains fédéraux soient destinés en priorité à la construction de logements sociaux et abordables pour contrer la crise du logement, comme au bassin Peel, à Montréal.

Pour son annonce mercredi, le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, était à Pointe-Saint-Charles, près du bassin Peel, où un projet de construction d’un stade de baseball pour le retour d’une équipe professionnelle est dans les cartons.

Ce projet, porté par le promoteur immobilier Devimco et la société d’investissement Claridge, qui prévoit aussi des entreprises et des logements, a été critiqué par des organismes communautaires, qui réclament un lieu pour accueillir de nouveaux logements sociaux.

Une critique que les néo-démocrates appuient pleinement.

La crise du logement frappe fort à travers le pays, mais particulièrement ici, à Montréal, où on a des gens qui ne peuvent pas trouver un logement abordable. C’est impossible pour les jeunes et les jeunes familles de trouver quelque chose. Souvent, ils sont forcés de déménager, a dit M. Singh.

On doit utiliser ces terrains fédéraux pour travailler ensemble avec les organismes à but non lucratif pour développer des logements sociaux et abordables, a-t-il poursuivi.

Mais au lieu de ça, Justin Trudeau semble vouloir prioriser l’octroi de ces terrains à un riche promoteur, quelqu’un qui a des liens avec le Parti libéral, a-t-il ajouté en anglais, faisant référence à l’homme d’affaires Stephen Bronfman, qui possède Claridge et qui porte ce projet de stade, mais qui est aussi le chef du financement du Parti libéral du Canada.

Le NPD promet quant à lui la construction de 500 000 logements sociaux et abordables au pays en 10 ans, ce qui nécessiterait l’injection de 10 milliards de dollars, précise M. Singh.

« Les promoteurs peuvent trouver d’autres terrains pour un stade »

Que propose-t-il comme solution de rechange aux amateurs de baseball qui souhaitent le retour d’une équipe dans la métropole et les retombées économiques qui y sont associées?

On appuie l’idée, je sais que c’est tellement populaire à Montréal, de ravoir les Expos ici, une équipe de baseball professionnelle. C'est une bonne idée, on appuie ça, dit-il.

Mais pour moi, le choix est clair [...]. Je n'aide pas les groupes privés à construire un stade. On doit toujours utiliser les terrains fédéraux pour aider les gens, pour investir dans les logements sociaux et abordables. Il y a d’autres terrains, les groupes privés peuvent trouver d’autres endroits pour construire un stade, soutient-il.

Un journaliste a voulu savoir comment sa formation comptait inciter les promoteurs à construire des logements sociaux.

M. Singh a répondu qu’un des outils serait une exemption de TPS lorsque le promoteur respecte tous les critères en matière de logement abordable. Sur de gros projets, ça fait une grosse différence, assure-t-il.

Nous établirons aussi des partenariats avec des organismes à but non lucratif, des coopératives d’habitation, en plus de travailler avec les provinces et les territoires.

Nous sommes prêts à faire tout ce qui est possible pour combattre cette crise du logement, conclut le chef néo-démocrate.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !