•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de passeport vaccinal au N.-B. tant que la situation sanitaire reste stable

Blaine Higgs assis en conférence de presse.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le Nouveau-Brunswick n'imposera pas de passeport vaccinal et ne rendra pas de nouveau obligatoire le masque pour l'instant. Selon le premier ministre Blaine Higgs, le faible nombre d'hospitalisations dans la province justifie le maintien du statut actuel.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Le premier ministre a fait cette annonce lors d'une conférence de presse mercredi en compagnie de la médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Jennifer Russell.

Nous continuons à évaluer des mesures supplémentaires pour nous adapter [à la pandémie] y compris le passeport vaccinal et le masque obligatoire. À ce moment-ci, nous ne pensons pas qu’il est nécessaire d’imposer de telles mesures, a déclaré le premier ministre.

Mercredi, on signalait 11 nouveaux cas de COVID-19, mais 21 rétablissements, ce qui porte le nombre de cas actifs à 127. Trois personnes sont hospitalisées dont une aux soins intensifs.

Pour ce qui est de la vaccination, 75,5 % des Néo-Brunswickois admissibles ont reçu deux doses du vaccin contre la COVID-19 et 84,7 % ont reçu une dose.

Manifestants.

Des manifestants ont dénoncé le passeport vaccinal devant l'hôpital CHU Dumont à Moncton mercredi midi dans le cadre d'une initiative pancanadienne, et ce, même si le Nouveau-Brunswick n'a pas encore annoncé l'imposition de telles mesures.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Selon Blaine Higgs, l'augmentation graduelle des taux de vaccination est satisfaisante, mais s'ils ne continuent pas à grimper, cela pourrait être une raison pour explorer plus en profondeur l'option du passeport vaccinal.

Si on n’atteint pas un nombre suffisant [de citoyens vaccinés], cela pourrait être un déclencheur selon lequel la santé publique pourrait recommander [une telle mesure], pense le premier ministre.

Un passeport éventuel, mais surtout pour voyager

Au Québec, le passeport vaccinal pour accéder à certains lieux jugés non essentiels, comme les salles de sport, les bars et les salles à manger des restaurants, est devenu obligatoire mercredi

Une personne présente son code QR sur son téléphone portable à un homme muni d'une application pour en valider l'authenticité.

Le passeport vaccinal est exigé depuis mercredi au Québec dans les établissements tels que bars, restaurants et salles de sport, de même que lors de rassemblements tels que des spectacles.

Photo : Radio-Canada / François Sauvé

L’Ontario est aussi en train d’étudier la façon d’implanter une forme de « passeport » vaccinal, bien que les modalités n’aient pas encore été annoncées. 

Le premier ministre, Blaine Higgs, a indiqué que le Nouveau-Brunswick pourrait vouloir uniformiser les preuves vaccinales avec les autres provinces pour permettre aux Néo-Brunswickois de voyager plus librement.

Si nos citoyens ne peuvent pas voyager dans d'autres provinces, ils voudront un document qui sera reconnu ailleurs, a-t-il expliqué.

Au Nouveau-Brunswick, il est possible d’obtenir son dossier d’immunisation en ligne sur le site web masante.gnb.ca.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !