•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un passeport vaccinal en Ontario dès le 22 septembre

Doug Ford vu à travers la fenêtre d'une porte.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, aurait préféré qu'il y ait une preuve de vaccination nationale.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Les Ontariens devront présenter une preuve de vaccination complète standardisée dès le 22 septembre pour accéder à des lieux publics non essentiels tels que les restaurants et bars (hors patio), les concerts, les salles de sport, les événements sportifs et les cinémas.

Le gouvernement de Doug Ford a finalement décidé de recourir au passeport vaccinal. Le premier ministre, la ministre de la Santé Christine Elliott et le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr Kieran Moore, ont présenté ce dernier mercredi en début d'après-midi. Il sera mis en place en deux étapes.

C'est une chose que je ne voulais pas faire, a rappelé M. Ford. Il a soutenu qu'un système national serait de beaucoup supérieur à une combinaison de preuves provinciales et territoriales, mais que Justin Trudeau avait affirmé qu'il ne pourrait le faire pendant la campagne électorale fédérale.

Le candidat libéral fédéral Bill Blair a assuré que cela était faux. En fait, le premier ministre Ford a demandé au gouvernement fédéral de ne pas se mêler du dossier et a seulement demandé une version internationale d’une preuve vaccinale pour les voyages internationaux, a-t-il expliqué dans une déclaration écrite.

Le médecin hygiéniste en chef, le Dr Kieran Moore, le premier ministre Doug Ford, la ministre de la Santé Christine Elliott et le ministre associé à l’Action pour un gouvernement numérique Kaleed Rasheed en conférence de presse à Queen's Park.

Le gouvernement pense que le programme permettra d'éviter d'autres fermetures, alors que la province fait face à une quatrième vague de COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Le premier ministre ontarien assure que le certificat de vaccination est une mesure temporaire, qui ne sera pas en vigueur plus longtemps que nécessaire.

Le gouvernement soutient qu'elle est importante pour que les commerces et les écoles demeurent ouverts et pour éviter d'avoir à retourner en confinement, au moment où le variant Delta se propage.

Le Dr Kieran Moore pense que cela incitera plus d'Ontariens à se faire vacciner. Actuellement, 76 % des Ontariens admissibles sont complètement vaccinés et 83 % ont reçu une première dose.

Dès le 22 septembre

À partir de cette date, seules les personnes qui ont reçu leur deuxième dose d’un des vaccins approuvés par l’OMS depuis au moins 14 jours, les enfants de moins de 12 ans et les personnes exemptées de vaccination pour raison médicale pourront accéder aux lieux suivants :

  • Restaurants et bars (sauf pour les patios extérieurs et les commandes à emporter ou en livraison)
  • Boîtes de nuit (même à l’extérieur de l’établissement)
  • Les espaces de réunion et d’événements tels que les salles de réception et les centres de conférence et de congrès
  • Les installations intérieures pour les activités sportives, dont les salles de gym
  • Les événements sportifs
  • Les casinos, les salles de bingo et les établissements de jeux
  • Les concerts, les festivals de musique, les théâtres et les cinémas
  • Les établissements de bain, les sex clubs et les clubs de danseurs nus
  • Les sites de course, comme les courses de chevaux par exemple

Les lieux de culte ne sont pas inclus dans cette liste.

Les endroits où le passeport sera requis sont des lieux où il y a des contacts étroits entre les gens, des foules ou encore des situations lors desquelles les gens ne portent pas de masque, selon le gouvernement.

Le Dr Kieran Moore a précisé que d’autres endroits pourraient s’ajouter à la liste selon les tendances qui seront observées pour les infections.

Pour prouver leur vaccination complète, les personnes devront présenter une preuve électronique. Il s’agit d’un document en format PDF à imprimer ou à conserver dans un cellulaire qui s’obtient sur le site de la province (Nouvelle fenêtre).

Vous devrez vous munir de votre numéro d’assurance maladie, inscrire votre date de naissance et votre code postal.

Les personnes qui ont été partiellement ou entièrement vaccinées hors de l’Ontario doivent contacter leur bureau de santé publique pour recevoir leur certificat de vaccination.

Un test de dépistage négatif ou une contamination récente à la COVID-19 ne seront pas acceptés

À partir du 22 octobre

Un mois après la mise en œuvre de la politique, la preuve de vaccination utilisée pour le passeport vaccinal sera présentable par un code QR unique à chaque usager.

Une femme au restaurant affiche un code QR sur l'écran de son téléphone qui certifie sa vaccination contre la COVID-19.

À partir du 22 octobre, un code QR unique à chaque personne disposant de sa preuve de vaccination sera exigée pour accéder aux lieux ciblés.

Photo : iStock

Le gouvernement dit travailler à développer une application mobile qui permettra aux entreprises et aux établissements de vérifier rapidement la conformité des clients.

Pendant que Doug Ford annonçait le programme ontarien, des opposants étaient réunis devant Queen's Park.

Des retards évitables, selon l'opposition

Le chef libéral Steven Del Duca considère que la création du certificat de vaccination est une victoire pour tous ceux qui se sont battus pour qu'il soit implanté. Il déplore toutefois que cela ait demandé tant de temps.

Tout au long de la pandémie, les retards inutiles ont menacé la vie de gens et entraîné un cycle de confinements sans fin et de confusion, a-t-il affirmé dans une déclaration écrite.

La chef de l’opposition Andrea Horwath a déploré elle aussi le temps qu’il faudra avant que les certificats soient disponibles. Elle a accusé le premier ministre de laisser à elles-mêmes nombre d’entreprises qui doivent prendre des décisions difficiles.

Le maire de Toronto a remercié le gouvernement d’instituer une preuve de vaccination provinciale, rappelant que c’est une idée qu’il soutenait depuis un moment déjà. John Tory estime que le système protégera la santé des citoyens, favorisera la relance de l’économie et encouragera plus de gens à se faire vacciner.

Le maire d'Ottawa Jim Watson fait une déclaration lors de l'ouverture d'un centre de dépistage à l'auto.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

L’accueil est également favorable du côté du maire Jim Watson, qui y voit un outil pour limiter la propagation du variant Delta dans les endroits où le risque d’infection est plus élevé.

Il affirme que les habitants d’Ottawa sont des champions de la vaccination, puisque 80 % des adultes sont complètement vaccinés. Nous encourageons tous ceux qui ne le sont pas encore à se faire vacciner, a-t-il rappelé dans un communiqué.

Pressions en faveur d'un passeport vaccinal

Jusqu'à récemment, Ford et Elliott avaient tous deux répété à maintes reprises que l'Ontario ne suivrait pas les initiatives prises dans d'autres provinces. Plus tôt cet été, le premier ministre a déclaré aux journalistes qu'il pensait qu'un passeport vaccinal créerait une société divisée.

Mais la pression sur Doug Ford et son gouvernement de la part d'une myriade de médecins, de spécialistes des maladies infectieuses et de groupes d'entreprises pour instaurer un tel système s'est intensifiée alors que la province navigue dans une quatrième vague de la pandémie.

Des millions d'élèves en Ontario doivent également retourner en classe la semaine prochaine. Les enfants nés en 2010 et plus tard ne peuvent toujours pas être vaccinés contre le virus.

Le variant Delta, hautement contagieux, continue de circuler en Ontario, bien que les indicateurs montrent que sa propagation a ralenti ces dernières semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !