•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Envoyé spécial

Une 78e Mostra de Venise foisonnante avec une touche québécoise

Des caméras sont installées au bout d'un tapis rouge vide.

Le tapis rouge du festival international du film de Venise n'attend plus que les vedettes.

Photo : Radio-Canada

Entre effervescence et urgence sanitaire, le 78e festival international du film de Venise s'ouvre ce mercredi avec le nouveau long-métrage du célèbre réalisateur espagnol Pedro Almodóvar. Les Québécois Denis Villeneuve et Roger Frappier y présenteront aussi chacun un film.

La programmation de la Mostra a de quoi faire rêver avec la présentation en première mondiale de Madres Paralelas, le nouveau film de Pedro Almodóvar; de Dune, de Denis Villeneuve; de Spencer, une fiction sur la séparation de la princesse Diana avec le prince Charles, en 1991; et du long métrage Le dernier duel (The Last Duel), de Ridley Scott. 

Ajoutez à cela le retour de la réalisatrice Jane Campion avec Le pouvoir du chien (The Power of the Dog), qui est coproduit par le Québécois Roger Frappier, et le dévoilement de nouveaux documentaires très attendus, dont celui sur le groupe Led Zeppelin ainsi que celui sur le Montréalais Leonard Cohen et sa chanson Hallelujah. Vraiment, on peut s'attendre à un grand cru. Après Cannes, la Mostra sera l'occasion de voir ce que le cinéma aura de meilleur à nous offrir au cours des prochains mois.

Photo montrant une affiche de film sur laquelle deux personnes se serrent dans leurs bras.

Une affiche du film «Madres Paralelas», de Pedro Almodóvar

Photo : Radio-Canada

Des Québécois en mode tapis rouge

Dans la catégorie hors-compétition, le film Dune, de Denis Villeneuve, sera présenté vendredi et pour la toute première fois le public pourra voir cette nouvelle adaptation du roman de Frank Herbert. 

Le réalisateur a travaillé quatre ans sur ce film. La présentation de Dune à la Mostra représente bien plus qu'une première pour moi, c’est une victoire, a-t-il confié, en entrevue avec Radio-Canada, quelques jours après son arrivée à Venise.

C’est la troisième fois que Denis Villeneuve se rend à la Mostra, un festival qui lui a porté chance, en 2011, pour son film Incendies puis, en 2016, pour son film L'arrivée (Arrival).

C'est un bel écrin, il y a une belle élégance à Venise, il y a quelque chose de relax. C'est moins frénétique que Cannes, c'est parfait pour nous, je suis content qu'on ait été invités.

Une citation de :Denis Villeneuve, cinéaste

Les critiques cinéma étant à la Mostra, le lancement du film à Venise est important pour mettre la table en vue de la sortie du film, le 22 octobre. On se croise les doigts pour que la projection se passe bien [...], mais après ça je laisse aller le film, a poursuivi Denis Villeneuve.

Le producteur Roger Frappier est aussi à Venise pour la projection du film The Power of the Dog, qu'il a coproduit et qui a été tourné par Jane Campion, connue pour avoir réalisé La leçon de piano (The Piano). La fiction Le pouvoir du chien, basée sur le roman éponyme de Thomas Savage, est importante pour le géant Netflix, qui a toujours des visées sur les Oscars. 

On est vraiment contents, ça va être la joie de montrer notre film après autant d’années de travail, a déclaré Roger Frapper tout juste avant son arrivée au festival. 

C’est une très grande année! Comme je dis à la blague, la Mostra commence cette année avec une saveur québécoise, a-t-il ajouté. Il y a The Power of the Dog jeudi et Dune, de Denis Villeneuve, vendredi. J’ai hâte de voir le film de Denis Villeneuve.

Un festival sous surveillance

Tandis que le milieu du cinéma débarque à la Cité des Doges, le retour du festival et des prestigieuses vedettes qui y sont invitées suscite une certaine fébrilité. Car la dernière année pandémique a été dure pour le secteur touristique et pour l'industrie cinématographique. 

Toutefois, l’événement est sous haute surveillance sanitaire. L'accès au tapis rouge est très limité pour éviter toute propagation du virus, les caméras n'ont pas accès aux conférences de presse, et des acteurs ou actrices donnent leurs entrevues uniquement de façon virtuelle. Les séances de photographie se font avec deux mètres de distance et la capacité d’accueil des salles de projection, dans lesquelles le port du masque est obligatoire, est réduite pour permettre une distanciation physique.

Photo d'un vieux bâtiment blanc.

Lors du festival, le Palazzo del Casinò accueille les projections de films à Venise.

Photo : Radio-Canada

Des tests de dépistage gratuits sont offerts aux journalistes qui viennent de l'étranger. En plus, des journalistes doivent passer un test toutes les 48 heures pour avoir accès aux salles de visionnement.

De son côté, l'équipe de Denis Villeneuve se fait dépister toutes les 24 heures. Si j'étais positif, je ne pourrais pas être ici avec vous et vous parler, a indiqué le cinéaste. [...] Depuis le début de la pandémie, mes pensées vont vers tous ces gens qui travaillent dans les hôpitaux. Quand je pense à la COVID, je pense plus à eux qu'au tapis rouge de mon film, sincèrement.

En moyenne, l’Italie enregistre encore quotidiennement 6500 nouveaux cas de COVID-19 pour  une population d'environ 60 millions. Toute proportion gardée, c'est près de deux fois plus qu'au Québec. L’équipe organisatrice du festival ne veut pas que l'événement devienne un foyer d'éclosion.

Le gouvernement italien a décidé de réduire de 50 % la capacité des salles. Et tout le monde doit être vacciné ou avoir subi un test, nous a expliqué, en entrevue, Alberto Barbera, directeur artistique de la Mostra. C'est un peu embêtant, mais les gens savent qu'ils ne prennent aucun risque en venant au festival.

Des films de qualité

Même si un retour complet à la normale se fait attendre, l'offre de nouveaux films est foisonnante. 

Au début, j'étais préoccupé et je pensais qu'il n'y aurait pas assez de films, mais on en a reçu énormément.

Une citation de :Alberto Barbera, directeur artistique de la Mostra

La plus grande surprise a été la qualité des films; on n’a jamais eu autant de bons films. C'est comme si la difficulté de faire des films dans des conditions difficiles [avec la COVID] a stimulé la qualité. [...] C'est une très bonne période pour le cinéma, a-t-il ajouté.

La 78e Mostra de Venise aura lieu jusqu'au 11 septembre. En plus de sa riche programmation, le festival rendra hommage à l'acteur Roberto Benigni (La vie est belle) et à l'actrice Jamie Lee Curtis. Celle qui a fait ses débuts au cinéma en 1978, dans Halloween : la nuit des masques (Halloween), joue dans Halloween tue (Halloween Kills). Ce nouveau long métrage de la série de films Halloween sera projeté lors du festival.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !